Cafés de l’évaluation : consultez les points clés et ressources utiles !

Le café de l’évaluation s’intègre dans notre cycle de travaux sur l’évaluation des contrats de ville 2015-2022. Ce cycle vise à outiller et accompagner les professionnels de la Politique de la ville dans leur démarche évaluative. Ainsi, deux fois par mois, nous proposons aux acteurs de l’évaluation de se retrouver pour un temps informel entre pairs. L’objectif est en effet de faire un point d’étape, d’échanger des ressources et des outils, de débattre sur des thèmes importants, ou encore d’évoquer une actualité marquante.

Calendrier du café de l’évaluation : 3 mars, 24 mars, 7 avril, 5 mai, 19 mai, 2 juin, 16 juin et 30 juin

Horaire : les jeudis, de 13h à 14h

Lieu : Suivez ce lien Zoom (ID de réunion : 528 370 3979)

Café de l’évaluation du 7 avril 2022

Thème : évaluer le volet emploi du contrat de ville

Mots clés : emploi, partenaires, signataires, création d’activités économiques, insertion par l’activité économique, données emploi

Le but de ce café de l’évaluation est de débattre autour des questions suivantes :

  • Quelles questions cibler sur un thème aussi large ? Comment choisir un périmètre d’évaluation ? Quels apports des élus dans la définition des priorités ?
  • Quels sont les grands enjeux repérés à l’échelle des territoires en matière d’accès à l’emploi pour les habitants des QPV ? Existent-ils des points communs et spécificités parmi les territoires PV de la région ?
  • En termes de méthode d’évaluation, existent-ils des approches qui ont été retenues ? 
  • Les territoires ont-ils prévu de d’évaluer la mobilisation du droit commun ? 
  • Les données disponibles sont-elles suffisantes pour mener l’exercice de l’évaluation dans le domaine de l’emploi ?

Un bilan en demi-teinte des actions et des freins à l’évaluation

Les participants au café de l’évaluation font le constat d’une difficulté à tisser les bons liens. De plus, ils font aussi face au besoin de mettre en place des actions structurantes répondant aux besoins des habitants. Les causes sont multiples et souvent liées à des facteurs exogènes. Par exemple, la succession des dispositifs qui accaparent les opérateurs de l’emploi ou le faible niveau de priorité accordé à la Politique de la ville au sein de certaines intercommunalités.

L’évaluation des contrats de ville est donc un exercice délicat à mener pour deux raisons principales. Premièrement, les données emploi disponibles sont largement incomplètes, notamment sur le plan du droit commun. Les systèmes d’informations ne sont en effet pas encore suffisamment adaptés pour intégrer le suivi des actions en QPV. De plus, les données statistiques existantes sur l’emploi, inégalement actualisées, fournissent une photographie. Néanmoins, elles ne permettent pas de prendre en compte les populations sortantes des QPV et leurs trajectoires en matière d’emploi. Deuxièmement, l’évaluation qui doit être conduite place les pilotes des contrats de ville dans une situation délicate. Celle-ci est de devoir poser des constats en demi-teinte, tout en préservant la qualité des partenariats locaux.

Les questionnements évaluatifs et les méthodes

Par conséquent, l’évaluation des contrats pose les questions suivantes :

  • Quels outils méthodologiques sont les plus adaptés pour amener les partenaires à analyser la mise en œuvre des actions de manière distanciée et constructive pour le futur ?
  • Comment positiver l’exercice ?
  • Quelles sont les causes externes et internes des insuffisances repérées ? Sur lesquelles peut-on agir ?
  • Existent-ils des conditions de réussite pour mieux fonctionner dans l’avenir ?

Pour les territoires ayant témoigné, l’évaluation du volet emploi des contrats de ville reste modeste au vu des marges de manœuvre restreintes et du calendrier. En effet, les participants ont opté pour une évaluation qualitative portant sur quelques actions. Parfois, ces dernières ont une portée qui reste modeste. Néanmoins, elles ont fonctionné correctement. Les entretiens individuels avec les acteurs de l’emploi ont été privilégiés dans la majorité des cas.

La méthode d’analyse SWOT (ou AFOM – Atouts, Faiblesses, Opportunités, Menaces en français) peut être mobilisée. Elle permet en effet de faire émerger des enjeux prioritaires pour la suite. Vous pouvez retrouver ici un article ressource sur l’outil SWOT et son adaptation dans le domaine des politiques publiques.

 

Café de l’évaluation du 24 mars 2022

Thème : évaluer la gouvernance des contrats de ville

Mots clés : gouvernance, pilotage du contrat de ville, portage politique, échelle intercommunale, fonctionnement, signataires, partenaires

Quelques questions qui se posent dans le cadre de l’évaluation de la gouvernance des contrats de ville :

  • Quels moyens humains sont mobilisés pour assurer le déploiement du contrat de ville ? 
  • Comment sont positionnées les équipes en charge du contrat de ville au sein des collectivités ? En quoi cela impacte-t-il leur capacité à mettre en œuvre et piloter le contrat de ville ? 
  • Comment se traduit l’implication des partenaires signataires du contrat de ville ? 
  • De quelle manière s’articulent portage technique et portage politique aux différentes échelles de collectivités ? 
  • Dans quelle mesure la gouvernance favorise-t-elle le dépassement des logiques sectorielles et notamment l’articulation des volets social, urbain et économique ? 
  • Dans quelle mesure les enjeux des QPV sont-ils pris en compte dans les autres feuilles de route, schémas ou dispositifs ? 
  • De quelle manière s’organise la répartition des tâches entre l’échelle communale et intercommunale ? 
  • Les moyens mobilisés par chacun des partenaires et les modalités de fonctionnement du contrat de ville permettent-ils de répondre aux objectifs visés, notamment en termes de mobilisation du droit commun et d’articulation des logiques sectorielles ?

 

Quatre dimensions à évaluer

 

  1. Le sens du partenariat : levier de la mobilisation des acteurs et cohérence avec les valeurs des différentes structures/organisations ;
  2. Le périmètre du partenariat : les acteurs associés et la pertinence de leur participation au partenariat ;
  3. Les instances et le fonctionnement de la gouvernance ;
  4. Les modalités d’animation et de coordination du contrat de ville.

 

Témoignage d’Octavie Margot, Chargée de mission Politique de la ville à la Communauté d’agglomération de Limoges Métropole :

 

La gouvernance du contrat de ville est l’axe prioritaire de l’évaluation. En effet, la Métropole cherche à mieux mesurer l’efficacité du mode actuel de gouvernance. De plus, elle souhaite également analyser les effets positifs et négatifs produits par l’organisation interne. Pour cela, la méthode retenue pour évaluer la gouvernance s’articule autour de trois éléments principaux :

  1. L’interrogation des dix-neuf signataires du contrat de ville par le biais d’un questionnaire technique ;
  2. L’interrogation de l’ensemble des opérateurs intervenant sur les QPV par le biais d’un questionnaire ;
  3. La mobilisation d’un prestataire externe pour conduire des entretiens qualitatifs avec les signataires et analyser toute la matière collectée.

D’abord, concernant les signataires, le questionnaire a porté sur le sens de l’appartenance au contrat de ville pour la structure et le regard porté sur le rôle joué. Ensuite, concernant les opérateurs, il s’agissait alors à travers le questionnaire d’éclairer les relations entretenues avec les partenaires et la place occupée dans la gouvernance par les opérateurs.

A l’issue du travail réalisé par le prestataire d’analyse des réponses aux questionnaires et des entretiens, les pilotes prévoient d’organiser une journée dédiée début juin 2022. Lors de cette journée, le territoire proposera alors une restitution de l’évaluation aux signataires, opérateurs et habitants. De plus, des séances de travail en atelier permettant d’identifier des axes d’amélioration seront aussi mise en place. En effet, la Limoges Métropole souhaite repenser le partenariat dans le prochain contrat de ville.

Ressource partagée : Questionnaire à destination des signataires du contrat de ville de Limoges Métropole

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !

 

Laurence Liégeois, chargée de mission Politique de la ville

E-mail : laurence.liegeois@pqn-a.fr

Tél : 07 56 36 28 14

Partager