Eté 2020 dans les quartiers : que retenir pour agir ?

Article "l'été dans les quartiers"

La crise sanitaire a mis en évidence la prégnance des fractures économiques et sociales sur le territoire français, notamment dans les quartiers prioritaires. Partant de ce constat, l’été est rapidement apparu comme une période à fort enjeu. Face à l’urgence, le gouvernement a mis en place “Quartiers d’été 2020” pour lutter contre l’accroissement des inégalités. A l’aune des grandes vacances scolaires, que retenir pour agir ?

Les 6 axes prioritaires de l’opération “Quartiers d’été 2020”

  • Assurer un continuum pédagogique grâce à “vacances apprenantes”
  • Renforcer la présence des services publics dans les territoires notamment : en augmentant le nombre d’adultes relais (1 500 postes supplémentaires) ou en instaurant des bus itinérants pour faciliter les démarches quotidiennes auprès des services publics
  • Soutenir les actions civiques et de tranquillité publique en créant une bourse au permis de conduire, ou en déployant des délégués à la cohésion police-population
  • Valoriser les actions de solidarité en dédoublant les crédits dédiés aux associations de grande proximité, et en favorisant les missions d’intérêt général
  • Prioriser la formation/emploi pour que l’été soit l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences: plateforme mobilisationemploi.gouv.fr, soutien à l’apprentissage, jobs d’été, …
  • Amplifier les dispositifs culturels et sportifs tels que Micro-Folies, Projections ciné, ou des visites patrimoniales

Cette opération s’adresse principalement aux quartiers prioritaires mais peut également concerner d’autres territoires.

 

Focus sur “Vacances apprenantes” : le volet éducatif de “Quartiers d’été 2020”

Une déclinaison de dispositifs dont “École ouverte” et “Colos apprenantes” incarne l’opération “Vacances apprenantes”. Cette opération a en effet pour but d’allier des temps de renforcement scolaire et des temps de loisirs lors des vacances d’été. Les collectivités peuvent mobiliser ce programme si le diagnostic territorial le préconise.

“Ecole ouverte pour l’été 2020” : permettre à des élèves en difficultés de bénéficier d’un renforcement scolaire pendant les vacances tout en ayant des temps de loisirs

  • “Ecole ouverte” : il s’agit de proposer un programme équilibré associant renforcement scolaire et activités sportives et culturelles au sens large. Ce programme allie dans la journée aide scolaire (la matinée) et activités sportives et culturelles (l’après-midi). L’objectif est de préparer près de 400 000 élèves à la rentrée prochaine sur la base du volontariat ou sur sollicitation du directeur d’école. Le partenariat avec les associations et acteurs spécialistes de la jeunesse sera privilégié. L’enjeu est de renforcer le lien à la fois avec les enfants et les parents, relation ayant été mise à mal pendant le confinement. L’ensemble des personnels (d’encadrement, d’éducation, sociaux, d’enseignement, de santé, etc) des collectivités peut être volontaire pour participer à la mise en oeuvre de ce programme.
  • “L’été du pro” : c’est l’école ouverte pour les lycéens professionnels. Il est à l’image de “école ouverte”. Il permet l’ouverture des classes de l’école élémentaire et primaire. Le dispositif “l’été du pro” permet d’ouvrir les lycées professionnels pour raccrocher les élèves à leurs parcours (de réorientation, de formation ou d’insertion vers le marché de l’emploi).
  • “Ecole ouverte buissonnière” : ce programme permet d’enrichir le dispositif “école ouverte”. Il propose des séjours en zones rurales. Il permet aux jeunes (du CP à la Terminale) de découvrir des territoires nouveaux, tout en sensibilisant au développement durable.

 

Colos apprenantes : mêler offre de loisirs et apprentissages en colonies

“Colos apprenantes” est un label donné aux organismes de colonies de vacances qui auront créé un projet alliant renforcement des apprentissages et activités de qualité. Les « colos apprenantes » accueilleront des enfants et des jeunes de 3 à 17 ans. 80 % sont issus des Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV). Les collectivités territoriales ont une place centrale dans ce dispositif. Elles sont en effet chargées d’identifier et d’inscrire le public cible. Ce sont également elles qui sont porteuses du projet. Enfin, un conventionnement est passé avec l’État permettant d’obtenir des financements dédiés.

 

Eté 2020 : comment l’envisager ? Retour sur le Groupe de travail “Politique de la ville”

PQN-A a organisé le 9 juin 2020 un groupe de travail avec les acteurs du réseau Politique de la Ville de Nouvelle-Aquitaine. Le but était d’échanger les pratiques, les expériences et les avis de chacun pour ainsi se mettre en ordre de marche. Après un temps d’imagination autour de ce que pouvait être un été catastrophe et un été idéal, les acteurs ont réfléchi autour d’une question centrale. Comment faire en sorte que l’été se passe bien dans les quartiers? Retour sur leurs résultats.

Les acteurs sont partis du constat que, malgré la crise, il était nécessaire de préserver une offre de loisirs et d’animation pour les publics. La rentrée 2020 est en effet une vraie préoccupation. Pour l’amorcer, la continuité pédagogique pendant les vacances est essentielle. La priorité est d’éviter tout débordement ou scénario d’un “été chaud” pour les prochaines semaines.

3 idées principales trouvées à l’issue d’un consensus

  • La résilience comme maître mot !

Créer de nouveaux partenariats, avoir de nouvelles dynamiques et habitudes, tel est l’objectif de cette période. “La crise est un bon moment pour remettre tout le monde autour de la table et relancer le travail collectif”. Par exemple, à Limoges, les habitants des quartiers et le lycée de design situé à proximité dans le cadre de la fabrication de masques ont initié un partenariat. Des petits comités locaux sont également évoqués pour approfondir le maillage entre institutions et habitants.

  • Redonner le pouvoir au local 

Les circulaires n’auront de sens que s’il y a un fort portage politique et une grande réactivité de la part des collectivités. Il faut miser sur la capacité des acteurs. Donner les clés pour adapter les circulaires à chaque territoire est un enjeu fort.

  • Les parents, la cible principale 

Il faut leur redonner confiance ! L’enjeu est de dédramatiser la période pour leur donner envie de rapprocher leurs enfants des activités mises à disposition et ainsi éviter le non-recours.

Ressourcez-vous !

Les documents indispensables à lire :

La circulaire Quartiers d’été 2020 et le cahier des charges

> L’instruction Vacances Apprenantes – Dispositifs colo apprenantes

> Tout savoir sur “colos apprenantes”

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !

Contacts équipe Politique de la ville :
Stéphane Denjean, Christophe Rochard, Nicolas Mann et Laurine Brun
Email : contact@pqn-a.fr

Partager

Étiquettes :
,