Association Herriko Haragia

Une filière viande bovine intégrée sur le Pays basque : “faire vivre le collectif et garantir l’origine locale”

 

Résumé

L’Association Herriko Haragia a été créée en juillet 2013, suite à un état des lieux et un an et demi de concertation entre acteurs de la filière pour garantir une viande bovine issue d’animaux nés, élevés, engraissés et abattus au Pays basque.

 

Thématiques

Production, transformation, distribution, circuit alimentaire local

 

Aire d’influence

Communauté d’agglomération du Pays basque

 

Partenaires techniques

Cluster Uztartu http://www.uztartu.fr/ , Euskal Herriko Laboranza Ganbara (EHLG) https://ehlgbai.org/fr/ , Association de développement de l’agriculture paysanne et durable).

 

Partenaires financiers

Région Nouvelle-Aquitaine, Communauté d’agglomération du Pays basque

 

Le contexte

En 2011-2012, une étude approfondie de la filière viande bovine du Pays Basque a été commandée par le Cluster Uztartu et réalisée par EHLG.

La réalisation de cet état des lieux a notamment permis de :

  • réunir pour la première fois plusieurs acteurs de la viande bovine autour de problématiques communes ;
  • partager des constats et des données chiffrées sur l’organisation actuelle de cette filière et sur ses perspectives de développement ;

Cette initiative s’inscrit également dans un mouvement de création de filières locales au Pays Basque, porté par des structures comme EHLG, Uztartu et les collectivités locales.

 

Les objectifs :

  • développer l’agriculture locale et inciter à l’engraissement des bovins sur le territoire grâce à une meilleure valorisation des animaux pour les éleveurs,
  • maintenir un tissu rural et des paysages hérités et appréciés de tous,
  • dynamiser l’économie du territoire en faisant travailler des entreprises locales et en contribuant ainsi au maintien des 3 abattoirs locaux,
  • proposer aux distributeurs locaux (boucheries, grandes surfaces, restaurants, cantines) une viande bovine locale de qualité,
  • satisfaire les attentes des consommateurs qui s’orientent de plus en plus vers des produits d’origine locale garantie.

 

La mise en oeuvre des actions

Tous les opérateurs de la filière participent au pilotage du projet associatif, au sein du conseil d’administration, de manière équilibrée et représentative (5 représentants des éleveurs, 4 représentants de la filière aval). Ce conseil d’administration permet de réunir régulièrement les acteurs de la filière afin de prendre des décisions et faire vivre et avancer la filière.

Un cahier des charges garantit l’origine locale et la qualité, il est assorti de contrôles internes réguliers, avec le recours à un organisme certificateur. L’animateur « projets collectifs » de Euskal Herriko Laborantza Ganbara assure les tâches de gestion de l’association, l’organisation et la coordination des activités de l’association (contrôle, animation, communication,
représentation…).

 

Les clés de la réussite :

  • une dynamique collective qui regroupe l’ensemble des partenaires concernés : éleveurs,
    groupements de producteurs, syndicats agricoles, aval de la filière,
  • un contexte local et des partenaires très impliqués dans la relocalisation (Uztartu, EHLG),
  • une filière qui s’inscrit dans l’évolution des attentes sociétales de consommation (qualité,
    garantie d’approvisionnement local etc).

 

Les freins :

  • le marché de la viande connaît une actualité morose en termes de consommation depuis
    au moins 10 ans mais l’offre de qualité et de proximité constituent un signal fort qui retient
    l’attention et l’intérêt des consommateurs,
  • il est difficile de valoriser le veau et plus globalement certains morceaux. L’association
    travaille pour impliquer de nouveaux distributeurs comme des conserveurs avec lesquels
    ces morceaux pourraient être valorisés.

 

Les perspectives, les actions envisagées pour la suite

L’accroissement des volumes de viande mise en marché dans le cadre de cette filière est encourageant : 14 t en 2013, 250 t en 2019. L’objectif visé est d’une augmentation de 10 t par an.
La restauration collective constitue une opportunité de croissance importante pour l’avenir. Elle est aussi un moyen de préparer l’avenir, en éduquant et sensibilisant les jeunes à la qualité de leur alimentation : c’est un véritable rôle prescripteur qui peut avoir des effets sur la restauration commerciale, la GMS ou les boucheries traditionnelles.

 

Contact

Benoit JEAN
Animateur « Projets collectifs » au sein d’Euskal Herriko Laborantza Ganbara (EHLG)
05 59 37 18 82
herriko.haragia@orange.fr

http://www.uztartu.fr/fr/filiere-viande-bovine

 

Partager