Les Râteleurs, permettre à tous de se réapproprier la cuisine.

 

Comment l’association Les Râteleurs anime la vie alimentaire de Sainte Foy La Grande et des alentours dans un milieu très rural.

L’association Les Râteleurs :

Objet de l’action – Quoi ?

Les Râteleurs est une association d’éducation populaire qui promeut une cuisine quotidienne saine plaisante et accessible en mettant en place un système d’alimentation durable pour tous sur le territoire foyen.  Avec leurs 2 employés à mi-temps et leur service civique, ils travaillent avec des habitants du pays foyen en proposant des ateliers cuisine dans la rue, des formations, ou encore des conférences, et organisent un groupement d’achats et des sorties glanage.

 

Porteur de l’action – Qui ?

L’association « Les Râteleurs » a été créée suite à la réflexion sur la transformation alimentaire par des membres et des proches du bureau d’études Saluterre en 2015 dans le but d’expérimenter des actions inspirées de son travail sur la question des paysages alimentaires.

 

Périmètre de l’action – Où ?

Au travers de ses ateliers et formations, l’association agit sur le périmètre de Ste Foy La Grande et de ses alentours (10-15km).

 

Public bénéficiaire – Pour qui ?

Les adhérents de l’association sont avant tout des habitants de Ste Foy et des alentours. L’adhésion est libre à 1 € minimum. Les bénéficiaires sont de divers âges et de tous horizons. Néanmoins, la plupart sont des personnes vulnérables économiquement (retraités, chômeurs, jeunes, femmes seules …) issues des milieux modestes des quartiers en politique de la ville mais aussi du rural (Pays foyen).

 

Consulter la fiche pdf en ligne ou la télécharger.
Cette fiche fait partie des 9 expériences du recueil Démarches alimentaires citoyennes.

 

 

POURQUOI ? Problèmes à résoudre, contexte et objectifs poursuivis

Les Râteleurs affirment que l’achat et la transformation de produits alimentaires bruts sont de moins en moins communs. Les raisons en sont multiples : le manque de temps, le manque de connaissances techniques, l’acculturation culinaire, le manque de connaissances des réseaux de distribution des producteurs locaux de produits bruts alimentaires, mais aussi le manque d’espace et de moyen pour transformer.

Il semble donc pertinent de recréer des espaces de production alimentaire à l’échelle d’une économie domestique, espace pratique, intégré à l’habitat et support d’éducation populaire à la consommation responsable.

L’objectif est de permettre à chacun, y compris les plus vulnérables, de faire en conscience ses choix alimentaires.

C’est donc sur ce constat qu’a germé la graine des Râteleurs, association travaillant en collaboration avec le bureau d’études Saluterre, qui l’a créée. Ce bureau d’études vise la mise en place d’un système d’alimentation durable à l’échelle du pays foyen en accompagnant et conseillant des différents acteurs impliqués. L’idée des Râteleurs est de compléter le bureau d’études en donnant des outils aux habitants de Sainte Foy La Grande pour qu’ils s’emparent de cet art qu’est la cuisine et qu’ils (re)découvrent la diversité des saveurs que l’on peut créer à travers des techniques simples se basant sur des produits frais bruts.

 

COMMENT ? Description de l’action et des moyens mis en place

Les actions des Râteleurs se déclinent sous plusieurs formes comme :

  • les ateliers cuisine : dans la cuisine pédagogique du collège qui la met à disposition, ou dans la rue pour toucher des publics différents
  • les formations d’ambassadeurs du jardinage et du bien-être alimentaire pour essaimer des savoirs et méthodes dans la population qui puissent permettre même à certains d’animer à leur tour
  • les introductions à des thèmes liés comme la permaculture
  • les conférences ponctuelles avec des intervenants experts des thématiques abordées
  • l’organisation d’un groupe d’approvisionnement commun
  • du glanage.

Les formations sont ouvertes à tous les adhérents et ceux-ci participent à l’élaboration du programme d’actions de l’association.

 

Difficultés et limites

Les moyens humains et financiers sont un premier frein important pour le développement du projet, notamment concernant le travail administratif. Un second blocage évoqué est le fait de ne pas avoir de local propre dans le bourg de Sainte Foy la Grande qui serait une vitrine et mettrait l’association au plus proche du public visé.

Une difficulté supplémentaire demeure dans le fait que le Pays Foyen se trouve à la limite entre Libourne et Bergerac, entre les départements de Dordogne et de Gironde. Il est en effet délicat pour eux de gérer des actions sur les deux départements alors qu’ils ne sont financés que par un seul.

 

Perspectives

Les Râteleurs sont en train de mettre en place un service de prestations auprès d’établissements scolaires pour des interventions sur l’alimentation et le jardinage. Cette activité est testée avec l’école de Margueron, si l’action se révèle concluante elle pourra être étendue à d’autres écoles du Pays Foyen. Ils effectuent également un diagnostic pour une future « Maison de l’Alimentation », tiers-lieu nourricier qui sera un centre d’éducation populaire à l’alimentation durable. L’idée est de pouvoir se baser dans un lieu pour réfléchir des actions ancrées dans le territoire et tisser des liens sociaux et économiques.

Ils travaillent également sur la mise en œuvre de jardinage vivrier.

 

Quels outils pourraient aider l’avancée du projet

Pour avancer dans leur projet, les Râteleurs auraient besoin de ressource humaine, notamment sur le projet de la Maison de l’Alimentation, qui demanderait le travail à temps plein d’une personne supplémentaire. Ils mentionnent également le manque d’une meilleure information concernant les acteurs du territoire travaillant sur les thématiques. L’intérêt est d’éviter de faire des doublons concernant les actions en se positionnant comme réellement complémentaire avec les services déjà existants sur le territoire foyen.

 

 

lesrâteleurscontact

 

Partager