Top’75 : initier une dynamique de coopération autour du développement industriel en Haut-Limousin

Depuis 2019, la Région Nouvelle-Aquitaine met en relation des entreprises et des collectivités territoriales du Pays du Haut-Limousin. La démarche Top’75 vise à rendre le territoire attractif afin de répondre collectivement aux problématiques de recrutement des industriels.

 

Un besoin de mise en réseau des acteurs du territoire

Le Pays du Haut-Limousin est un territoire rural peu dense qui rassemble la Communauté De Communes (CDC) du Haut-Limousin en marche et celle de Gartempe Saint-Pardoux. Il se situe en Haute-Vienne au nord de Limoges.

Le territoire connaît un vieillissement de la population et une légère baisse de la population active. Le taux de qualification y est en effet particulièrement bas : 43% de la population non-scolarisée de plus de quinze ans n’est pas diplômée.

Malgré la présence d’entreprises industrielles, notamment intégrées au programme “Usine du futur”, le Haut-Limousin n’a pas été retenu “Territoire d’industrie”.

On observe sur ce territoire un manque d’échanges multilatéraux, que ce soit entre les entreprises, ou entre collectivités et entreprises.

 

Une initiative de la Région Nouvelle-Aquitaine

La Région Nouvelle-Aquitaine décide de jouer l’entremetteuse et réunit les industriels du territoire, les deux CDC et leurs élus respectifs lors d’une première rencontre en 2019. Différents services de la Région y participent :

  • la direction de la performance industrielle,
  • le pôle formation,
  • le pôle DATAR,
  • l’Agence de Développement et d’Innovation (ADI).

Plusieurs réunions sont ensuite organisées entre ces mêmes acteurs.

 

Fédérer les acteurs pour répondre collectivement aux besoins de recrutement des entreprises

 

La démarche Top’75 consiste à initier et animer une dynamique territoriale autour du développement industriel du Haut-Limousin. Il prévoit en cela d’identifier des actions à co-construire avec les acteurs du territoire. Le but étant de mettre en place les conditions d’attractivité en vue de favoriser l’installation de jeunes actifs. La finalité est de répondre aux besoins de recrutement des entreprises du territoire

Initiée par la Région, l’objectif à terme est que le Pays et les acteurs locaux s’emparent intégralement de l’animation de Top 75.

 

Les premières actions menées…

 

Lors de la première rencontre entre ces acteurs, trois chantiers sont identifiés comme prioritaires :

  1. le marketing territorial en s’appuyant sur les entreprises industrielles,
  2. la création d’un écosystème de confiance mettant en relation entreprises et élus du territoire,
  3. la création de nouvelles filières de formation adaptées au territoire.

 

Pour mener ces chantiers, plusieurs ateliers réunissant les différents partenaires sont organisés en 2019 et début 2020.

L’Association pour l’Emploi des Cadres (APEC) présente l’intérêt de développer la marque employeur des entreprises en tant qu’outil. Ceci permet en effet de construire une démarche de marketing territorial.

Parallèlement, la Région accompagne les industriels dans la mise en place de dispositifs internes de formation ou de l’Action de Formation En Situation de Travail (AFEST). L’objectif est de créer un vivier commun de personnes formées pour répondre aux besoins de recrutement.

D’autre part, des enquêtes ont été menées pour identifier les besoins des employeurs en matière d’emplois et de compétences. Les entreprises ont également été interrogées pour recenser les attentes des salariés en termes de services inter-entreprises.

De plus, un travail avec la mission locale, Pôle emploi et des agences d’intérim a été conduit pour organiser un forum de l’emploi. Ce dernier été dédié aux demandeurs d’emploi et aux personnes en reconversion.

En mai 2020, la Région finance un poste de chargé.e de mission emploi-insertion sur la CDC du Haut-Limousin en marche. Il vise notamment à produire un annuaire qualifié qui recense l’offre d’activités et de services proposés par les entreprises.

 

…qui se renforcent après les difficultés de la crise sanitaire

 

En 2020, la crise de la COVID-19 entraîne son lot de difficultés pour les entreprises (télétravail, licenciements, etc.). Le projet Top’75 connaît ainsi une longue pause et le forum de l’emploi est notamment annulé.

Néanmoins, cette période a permis aux entreprises du territoire de faire “jouer le réseau Top’75 “. Elles ont en effet privilégier la sous-traitance locale et “parrainer” des entreprises du territoire auprès de leurs fournisseurs.

En juillet 2021, la Région relance la dynamique en organisant une réunion avec les entreprises, les CDC et leurs élus. Deux entreprises néo-aquitaines y sont invitées pour témoigner de leur expérience. Avec des moyens modérés, la mise en place de leur marque employeur leur a permis d’attirer des salariés et de les fidéliser. De plus, elles ont aussi l’habitude de coopérer et de partager des travailleurs, même en CDI, selon leurs besoins.

Ces retours d’expériences ont ainsi permis de transmettre aux participants du Top’75 l’intérêt de la coopération inter acteurs sur les recrutements et l’importance de l’ancrage territorial. En effet, les entreprises ont notamment pris conscience qu’un vivier commun permettrait de nombreux gains à long terme et peu de risques. Un soin particulier à propos des parcours d’intégration des salariés et des relations avec les démissionnaires permet de communiquer sur l’image de l’entreprise.

De plus, les élus et entreprises se sont montrés volontaires pour poursuivre la dynamique dès septembre 2021 sur ces sujets.

 

TOP 75

 

Une volonté de coopération exprimée par les acteurs

 

Si l’initiative provient de la Région, le territoire et les industriels comprennent peu à peu l’intérêt de la démarche. Ils souhaitent en cela ancrer la dynamique de coopération sur le territoire. Six entreprises industrielles participent à la dynamique, dont trois qui représentent de gros employeurs du territoire.

Le territoire co-pilote désormais la démarche grâce au recrutement de la chargée de mission. De plus, les entreprises mobilisées s’identifient au groupe Top’75. D’ailleurs, trois d’entre elles représentent des gros employeurs sur le territoire.

 

La Région, un bon intermédiaire sur le territoire

 

Cette démarche a permis de rapprocher deux types de publics qui cohabitaient jusqu’alors sur ce territoire sans se côtoyer. Chaque service de la Région ayant ses interlocuteurs privilégiés, l’implication des différents services a facilité la mobilisation des acteurs.

“La Région a cette force de frappe de toucher entreprises, collectivités et élus, et de les mettre autour d’une table pour échanger”, Karine Bardit, chargée de mission formation des salariés Pôle formation et emploi.

 

Le retrait de la Région dans l’animation nécessaire à terme

 

Au départ, certains acteurs paraissaient plutôt réticents face à la coopération souhaitée par la Région. Toutefois, à l’issue des ateliers de travail qui se sont tenus depuis deux ans, une vision collective a pris place peu à peu. Elle est à consolider en dépit de la logique individualiste et concurrentielle toujours très présente dans le domaine industriel.
Au-delà d’une simple implication de la part des acteurs locaux, il est primordial qu’à terme, ces derniers pilotent la démarche intégralement.

“Pour que cette initiative Top’75 perdure dans le temps, il faut ancrer des habitudes
de travail entre les acteurs, pour qu’ils s’alimentent eux-mêmes, jusqu’à une
animation locale et régulière”, Sophie Caperan, chargée de mission territoriale Pôle DATAR.

septembre 2021

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

 

Contact Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

Pôle DATAR, Direction de l’ingénierie et de l’action territoriale, Région Nouvelle-Aquitaine

Sophie Caperan, chargée de mission territoriale
Tél : 06 34 48 91 18
Mail : sophie.caperan@nouvelle-aquitaine.fr

Pôle formation et emploi, Direction de l’action territoriale, Région Nouvelle-Aquitaine

Karine Bardit, chargée de mission formation des salariés
Tél : 07 76 22 60 23
Mail : karine.bardit@nouvelle-aquitaine.fr

Contact PQN-A

Mail : contact@pqn-a.fr

Retrouvez nos autres fiches d’expérience

Partager