La Coopération agricole Nouvelle-Aquitaine promeut 250 coopératives agricoles

Coopérative agricole 805 537

Présente sur sept grandes filières, la Coopération agricole Nouvelle-Aquitaine rassemble 250 coopératives agricoles. Elle se revendique ainsi comme le premier acteur agricole et agroalimentaire de la région

Des Deux-Sèvres aux Pyrénées-Atlantiques, en passant par la Corrèze et la Gironde, pas un département néo-aquitain n’échappe à la Coopération agricole Nouvelle-Aquitaine (Coop de France jusqu’en 2019, ndlr). « Nous sommes le premier acteur agricole et agroalimentaire de la région », revendique Philippe Sommer, délégué régional. Avec 250 coopératives membres, soit 62 000 agriculteurs, l’antenne néo-aquitaine représente ainsi un chiffre d’affaires consolidé de 10,5 millions d’euros.

 

 

Représentation et conseil

 

Côté coopératives agricoles, leur rôle est de collecter les produits chez leurs adhérents, de les transformer et de les vendre. Côté Coopération agricole, c’est une fonction de représentation de ce modèle, et de conseil auprès des coopératives membres. « Dans une coopérative agricole, il n’y a pas de contrat commercial avec les adhérents. Il n’y a pas non plus de négociation du prix des produits, assure ainsi le délégué régional. Et la coopérative ne peut pas mettre fin à une adhésion, à moins que le producteur ne respecte pas ses engagements. »

 

Convention avec Néo Terra

 

Présente sur sept filières agricoles , l’association a pour mission d’élaborer des stratégies régionales de filières. Voir ci-dessous les coopératives présentes sur chaque département de Nouvelle-Aquitaine.

Notamment en matière de transition agroécologique – elle a signé une convention avec Néo Terra – , de soutien au développement de la bio, et de promotion des produits coopératifs en Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) et en Restauration Hors Domicile (RHD).

Elle propose pour cela des formations, édite un guide d’approvisionnement et co-organise le salon des produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine. Compte tenu de « l’engagement fort des coopératives dans les territoires », la Coopération agricole observe de près la dynamique des Projets Alimentaires de Territoire (PAT). Elle est également signataire du nouveau Pacte alimentaire 2021-2025.

 

 

La moitié des coopératives en agriculture biologique

 

En matière de qualité, les ¾ des coopératives membres sont engagées dans au moins un Signe Officiel de Qualité et d’Origine (SIQO) comme Label Rouge, l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOP), ou l’Indication Géographique Protégée (IGP). La moitié est en agriculture biologique et en label bio européen. « On se bat sur l’origine des matières, la traçabilité et l’indication de l’origine », précise Philippe Sommer.

 

Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous !

 

Fanny Laison, chargée de mission Démarches alimentaires de territoire

E-mail : fanny.laison@pqn-a.fr

Tél : 06 31 21 56 09

Partager

Étiquettes :