L’ADENA, une force de propositions et de réflexion sur les questions du développement territorial en N-A

ADENA 805 537

Interview de Christophe Lambert, membre de l’Association de Agents de Développement de Nouvelle-Aquitaine (ADENA) & chargé de développement local, Fédération de la Châtaigneraie limousine (87)
Propos recueillis par Anne-Sophie GILLION, responsable communication à PQN-A

 

Qu’est-ce que l’ADENA ?

L’association des Agents de Développement de Nouvelle-Aquitaine (ADENA) est une association créée en 2019 à l’échelle de la région Nouvelle-Aquitaine.

L’ADENA vise à être force de propositions et de réflexion sur les questions du développement territorial en région.

Elle a pour but de :

  • fédérer une communauté d’acteurs du développement local permettant d’amener des échanges, des réflexions ;
  • monter en compétences ces acteurs dans le domaine du développement local, de l’aménagement des territoires et de la conduite de projets et politiques publiques. L’ADENA s’adresse à la fois aux professionnels du développement local mais également aux praticiens de la Politique de la ville.

 

Quelle est l’histoire de l’ADENA ?

Avant la création de la Nouvelle-Aquitaine (N-A) au 1er janvier 2016, les réseaux professionnels pré-existaient en Nouvelle-Aquitaine, dans les ex-régions :

  • l’Association d’Agents du Développement local en Limousin (ADELIM pour l’ex-Limousin),
  • REZO en ex-Poitou-Charentes (réseau “informel”, sans constitution associative),
  • l’Association des Agents du Développement Local d’Aquitaine (AADELA pour l’ex-Aquitaine).
    Toutes ces associations étaient plutôt orientées vers le développement local en milieu rural. ​

 

La fusion des régions en 2016 a engendré une refonte des politiques contractuelles en direction des territoires de projets. Elle a également mis au centre deux autres enjeux :

  • s’accorder sur le développement local sur ce territoire néo-aquitain ;
  • des inquiétudes pour les territoires de projets et les agglomérations.
    Ceci a permis une mobilisation des agents et des territoires pour défendre le rôle des ingénieries locales. Cette mobilisation préfigurait l’émergence d’une association de professionnels à l’échelle Nouvelle Aquitaine.

 

Quels sont les grandes missions de ce réseau pour les territoires ?

 

L’Adena accompagne les professionnels du développement local rural et de la Politique de la ville sur six grandes missions :

  • Echanges, communication, expérimentation
    Etre un lieu d’échanges, d’information et d’expériences professionnelles territoriales, sectorielles ou thématiques entre les agents de développement local de N-A
  • Implication, anticipation
    Être une force de proposition de de réflexion sur les questions du développement territorial
  • Transmission, formation
    Organiser, assurer, accompagner la formation de ses adhérents
  • Accompagnement
    Faciliter l’intégration dans le métier des nouveaux agents de développement local
  • Représentation
    Représenter les agents de développement local auprès des administrations, des in stances et de structures locales, départementales, départementales, régionales, nationales et européennes de toute nature
  • Acculturation
    Diffuser une culture de la conduite de projet dans les territoires

 

Valeurs adena 450 250

 

 

 

Qu’est-ce qui explique votre présence dans une association de professionnels telle que l’ADENA ?

 

Dès mes premières années professionnelles, dans les années 1990, j’ai adhéré à l’Association des Agents de Développement du Limousin (ADELIM) pour partager et échanger avec mes pairs, qui exerçaient dans d’autres domaines sur les territoires. C’était un vrai besoin. J’en suis devenu trésorier, puis président pendant une dizaine d’années.
C’est alors tout naturellement que je me suis tourné vers l’ADENA quand la Nouvelle Aquitaine s’est créée, pour continuer d’avoir une instance d’échanges, de partage à l’échelle cette région.

J’aime défendre une idée que je trouve importante : les professionnels ont une légitimité de parole, de réflexion et d‘action en tant que praticien et professionnel, et pas seulement en tant qu’employé d’une structure.

Tout ce qui relève de la coopération m’intéresse également, ainsi que ce qui relève du discours, de la posture du professionnel, la capacité à construire un discours autour des métiers, à la faire valoir.
Je suis, aussi, de plus en plus sensible aux questions de gouvernance, de fonctionnement des organisations, sur l’aspect démocratique d’un organe donc je vais attendre un « faire ensemble » dépassant la simple consultation. Il faut être capable de parler et partager ensemble.
Pour l’ADENA, l’objectif sera selon moi d’arriver à la structurer, la rendre pérenne, lui donner des moyens d’actions. Cela impose de se donner le temps, prendre le temps de la réflexion collective pour avancer tous ensemble.

 

Quels sont les liens de l’ADENA avec PQN-A ?

 

A la création de l’ADENA en 2019, Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine était un interlocuteur naturel de cette association compte tenu de la proximité en matière de visions, de valeurs, de thèmes de travail communs sur le développement local. S’enrichir des pratiques des autres, échanger, informer, partager, former etc font en effet partie de l’ADN de l’ADENA et de PQN-A.
Le siège social de l’association est ainsi hébergé symboliquement à Darwin, éco-système à Bordeaux où se situent les bureaux de PQN-A.

L’ADENA fait également le lien avec le réseau aquitain de l’Association des Professionnels Aquitains du Développement Social Urbain (APADSU) et l’Inter-Réseaux des Professionnels du Développement Social Urbain (IRDSU) à l’échelle nationale avec la volonté de s’articuler avec d’autres réseaux de professionnels. La participation de Sylvain Foucher au Conseil d’administration de l’ADENA traduit en effet cette volonté d’ouverture à d’autres réseaux professionnels.

A l’avenir, le souhait commun pour l’ADENA et PQN-A est de traduire leurs engagements communs en faveur du développement local en actions concrètes : co-organisations de journées communes d’échanges sur des thématiques telles que les métiers du développement local, création de passerelles entre les développement social urbain et développement local rural etc.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

 

Retrouvez toutes les infos sur le site de l’ADENA

Contact : Clémentine OLLIVIER – Présidente et toute l’équipe du Conseil d’Administration

ADENA
87 quai des Queyries
Ecosystème Darwin
33100 Bordeaux
Mail : adena.developpement@gmail.co

Retrouvez l’ADENA sur Facebook et Linkedin

 

Partager