L’enquête « Numérique et territoires » : que retenir ?

Lancée en mars, l’enquête « Numérique et territoires » touche à sa fin. Elle avait pour but de faire état des actions mises en œuvre par les collectivités de Nouvelle-Aquitaine sur le numérique. De plus, elle a permis de recenser les besoins et observer les différentes stratégies. Découvrez les éléments clés à retenir de l’enquête !

 

La transition numérique, un enjeu transversal

 

Les territoires adoptent différents modes d’action et se situent à différents états d’avancement. Malgré tout, ils entament tous une transition numérique. Néanmoins, on note une forte mobilisation autour de l’enjeu d’inclusion numérique et des infrastructures numériques (déploiement de la fibre, du réseau…). Cependant, leurs préoccupations vont plus loin. En effet, d’autres sujets intéressent les collectivités, dont les plus importantes : la transformation numérique des collectivités, des entreprises, le numérique éducatif et le numérique responsable, entre autres.

 

Concernant l’avancée des territoires en terme de mise en place de stratégie numérique, les collectivités ne sont pas toutes au même niveau. 30% des répondants estiment qu’il n’y a pas de stratégie sur leur territoire. Lors de l’analyse, deux conditions facilitatrices ont pu être identifiées. En effet, l’existence d’un fort portage politique et d’une instance qui coordonne les acteurs en charge du numérique facilite la formalisation d’une stratégie de territoire sur le numérique.

 

Les besoins et préoccupations des territoires 

 

Tout d’abord, les territoires rencontrent des difficultés en termes d’expertise. En effet, il est noté qu’ils manquent d’ingénierie ou de connaissances sur certains sujets et dispositifs. Cela entache la bonne appréhension des enjeux de la transition numérique et donc la bonne prise en compte des thématiques dans la stratégie territoriale. D’autre part, certains freins empêchent une bonne mise en œuvre  : les ressources (humaines ou matérielles), les financements (surtout pour les décideurs locaux) et la gouvernance des actions sont autant de leviers qui sont à priori difficiles à débloquer.

 

Quelques pistes de préconisations

 

Pour PQN-A : 

 

  • D’un part, avoir une meilleure connaissance des territoires afin d’adapter l’offre d’accompagnement. Quand certains territoires déjà engagés pourront servir d’appui et être moteurs, d’autres territoires devront être accompagnés sur des outils d’aide à l’action ou la construction d’une stratégie locale ;

 

  • D’autre part, partir des problématiques générales du territoire : il faut montrer que le numérique est un des outils pour en résoudre certaines. L’idée est de décloisonner le numérique, afin qu’il ne soit plus segmenté par thématique mais traité dans sa transversalité ;

 

  • Par ailleurs, accompagner dans la mise en œuvre pour notamment déconstruire les idées reçues. De plus, il faut aider à reconstruire la gouvernance du numérique, ou encore accompagner sur la question du financement.

 

  • Enfin, cibler davantage l’accompagnement envers les décideurs locaux afin qu’ils aient les informations nécessaires pour agir.

 

Pour les territoires de Nouvelle-Aquitaine voici les principaux axes à développer : 

 

  • Identifier les besoins en amont qu’ils concernent directement le numérique ou non ;

 

  • Réunir les acteurs en plusieurs temps d’échanges : temps d’échanges cloisonnés entre acteurs qui se ressemblent et temps d’échanges avec l’ensemble des acteurs qui touchent de près ou de loin au numérique ; 

 

  • S’appuyer de l’écosystème régional pour s’inspirer des dispositifs et expériences existants ;

 

  • Mettre l’accent sur la sensibilisation des décideurs locaux.

 

Pour aller plus loin …

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !

 

Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine

 

Laurine Brun, référente Inclusion numérique et territoires

Tél : 07 72 55 06 99

Mail : laurine.brun@pqn-a.fr

 

Hubik

Hub de Nouvelle-Aquitaine pour un numérique inclusif

Mail : contact@hubik.fr

Partager