L’indice de fragilité numérique : un outil pour contribuer à estimer les besoins numériques sur son territoire

L’indice de fragilité numérique a été créé en 2019 par la MedNum en partenariat avec l’Agence Nouvelle des Solidarités Actives (ANSA). Il s’inscrit dans le cadre du projet Incub’O porté par le Secrétariat Général aux Affaires Régionales (SGAR) Occitanie. Son but est de cibler les besoins de médiation numérique en identifiant les territoires les plus fragiles. PQN-A et Hubik vous décryptent cet outil, grâce aux explications de Nasta Belhumeur (MedNum).

 

L’Indice de Fragilité Numérique (IFN), qu’est-ce que c’est ?

 

La création de l’Indice de Fragilité Numérique (IFN) est née d’une expérimentation initiée en région Occitanie par le SGAR dans le cadre de son projet IncubO (via le Fond de Transformation pour l’Action Publique). Le but était alors d’avoir un score qui indique la fragilité numérique des territoire, c’est-à-dire des difficultés d’accès aux droits dans un contexte de dématérialisation des démarches.  L’objectif est en effet d’estimer le risque de non-recours aux droits et aux services.

 

Piloté par la MedNum en partenariat avec l’Agence Nouvelle des Solidarités Actives (ANSA), l’expérimentation s’est progressivement développée. Ensuite, une fois la méthodologie créée, une première cartographie basée sur l’IFN est née. Mise en ligne en open source, cette méthodologie a permis à plusieurs acteurs du réseau de s’en saisir : le SICOVAL et l’agglomération de la Rochelle notamment. Plus récemment, la région Hauts-de-France, la préfecture et une cinquantaine d’acteurs locaux ont commencé à travailler sur le sujet pour l’adapter au niveau local.

 

D’autre part, l’outil a été conçu dans une visée incrémentale et itérative. L’objectif est en effet d’améliorer le modèle statistique, notamment le champ des variables pris en compte, pour retranscrire au mieux les difficultés potentielles sur un territoire.

 

 

A qui ça s’adresse ?

 

L’IFN s’adresse à tous les acteurs travaillant sur ces questions ou étant confrontés à des publics en difficultés avec le numérique (collectivités territoriales, acteurs de la médiation numérique, associations, entreprises, etc.). D’ailleurs, depuis juin dernier, on décompte sur la plateforme beta environ 4 000 visites. Ceci démontre qu’il y a bel et bien un intérêt important à l’outil.

 

 

A quoi ça sert ?

 

L’objectif est de pouvoir positionner des actions de médiation numérique sur les territoires où le besoin le plus important est identifié.

C’est d’abord un outil d’aide à la décision : il permet de pouvoir positionner les actions d’inclusion numérique sur les zones où les besoins sont les plus importants. Il permet donc de piloter les politiques publiques au plus près. On peut évidemment l’affiner en intégrant des indicateurs plus locaux.

C’est ensuite un outil de dialogue : il permet d’avoir des données rapidement, qui permettent d’instaurer un premier dialogue entre partenaires de la démarche. C’est une première marche : il est à intégrer dans un diagnostic territorial plus global. Il permet de se donner une première image, qui pourra être creusée ensuite avec d’autres éléments d’analyses qualitatives et quantitatives.

 

 

Comment on s’en sert ? 

 

Vous souhaitez utiliser l’IFN ? Voici par quoi commencer :

  • aller sur le site et tester l’outil avec les données de votre territoire : quels sont les résultats ? Est-ce que cela correspond à la vision que vous avez de votre territoire ?
  • essayer de comprendre pourquoi : creuser chaque variable, tout en le liant avec sa connaissance du territoire (présence des services publics, taux de chômage, quartiers étudiants, etc.).

 

Point de vigilance : ne pas hésiter à le retravailler en local. Ajouter pour cela des indicateurs disponibles localement.

 

Testez-le sur le portail de l’IFN !

 

 

Pour aller plus loin…

 

La MedNum est en constante recherche de retours d’usagers pour améliorer l’outil. Elle le fait notamment au travers du Comité de Coopération mis en place autour de l’outil, dont fait d’ailleurs partie Hubik (hub territorial de Nouvelle-Aquitaine pour un numérique inclusif).

 

Actuellement, un travail est en cours pour améliorer les fonctionnalités de l’outil et pouvoir aller plus loin. La complexité est de recenser les indicateurs à l’échelle du territoire (comme par exemple les données liées aux réseaux d’accompagnement). Aujourd’hui, il intègre seulement un indicateur sur la présence de bibliothèques ou d’Espaces France Services au niveau national. Or, d’autres types de lieux d’accompagnement existent et pourraient être intégrés dans la cartographie. Cependant, ces données sont difficilement accessibles au niveau national, d’où l’intérêt de le retravailler plus localement.

 

Ressourcez vous !

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

 

Vous avez pris connaissance de votre score et souhaitez engager des actions pour mieux comprendre les résultats et mettre en place une stratégie efficace d’accompagnement de vos publics ? Complétez le formulaire de la MedNum !

 

Contactez la MedNum :

Nasta Belhumeur : nasta.belhumeur@lamednum.coop

 

Contactez Hubik :

Hub de Nouvelle-Aquitaine pour un numérique inclusif

E-mail : contact@hubik.fret

 

Contactez PQN-A :

Laurine BRUN

Tél : 07 72 55 06 99

E-mail : laurine.brun@pqn-a.fr

Partager

Étiquettes :