L’économie créative et culturelle dans les quartiers

L’économie créative et culturelle est un levier pour le développement économique, l’emploi et l’attractivité dans les quartiers prioritaires de Nouvelle-Aquitaine.
Rappels sur les principaux enseignements abordés en 2016 par PQN-A

 

 

Se mettre d’accord sur les définitions, de quoi parlons-nous ?

Cette “économie créative et culturelle solidaire” regroupe une pluralité d’activités : création et proposition de spectacles, événements, festivals, processus artistiques, accompagnement des expressions et des pratiques des personnes dans toutes leurs diversités, transmission et enseignements des savoirs et savoirs-faire artistiques…

La déclaration de Fribourg 2007 définit de façon large le terme Culture sur lequel s’appuient ces démarches d’économie créative et culturelle. La Culture regroupe : “les valeurs, les croyances, les convictions, les langues et les arts, les traditions, les institutions et modes de vie par lesquels une personne ou un groupe exprime son humanité et les significations qu’il donne à son existence et à son développement”.

 

 

En quoi l’économie créative et culturelle est-elle un levier pour le développement économique, l’attractivité et l’emploi dans les quartiers prioritaires ?

Cette économie interroge l’économie d’ensemble d’un territoire dans sa capacité à générer des activités et des richesses mais également à construire du lien social et contribuer à l’attractivité et au rayonnement d’un territoire. Depuis plusieurs années, la prise de conscience du potentiel de l’économie créative et culturelle par les acteurs publics et privés évolue.

“Cette économie créative et culturelle emploi, sous-traite, paye des fournisseurs en lien avec ces activités, bref, quand une collectivité investit 1 euro dans un équipement culturel, le territoires “récupère 5 ou 6 euros”. Il y a un impact et un effet d’entraînement sur l’économie locale. “ Hervé Castelli, ex Directeur du Rocher Palmer, Cenon (33).

 

 

Quels sont les projets repérables en Nouvelle-Aquitaine ?

Parmi les projets repérés, on citera notamment :

Le positionnement des quartiers sur l’économie créative et culturelle se traduit, au niveau local, par l’émergence de projets diversifiés dans les contrats de ville et les approches urbaines soutenues par l’Europe.

 

 

Pourquoi travailler sur ces enjeux pour PQN-A ?

Parce que la politique de la ville, c’est aussi sortir des sentiers battus, expérimenter de nouveaux “modes de faire” et inventer de nouveaux modèles, PQN-A a souhaité approfondir les potentiels de l’économie créative et culturelle pour le développement des territoires au-delà de la fonction -bien reconnue- de la Culture comme facteur de développement humain et de lien social.

 

 

Avec qui avons-nous travaillé ?

Prendre le parti de la culture, de la création comme vecteur de développement économique du territoire ? C’est ce que PQN-A a proposé à des acteurs de la politique de la ville, du développement économique et de la culture, des territoires de Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec le LABA (pôle de compétence de l’ex-région Aquitaine) https://lelaba.eu/ et l’UFISC (Union Fédérale d’intervention des Structures Culturelles) http://ufisc.org/ .

Ce cycle a également été mené avec l’Etat, la région, les collectivités, la Caisse des Dépôts et consignations et l’Europe. Ces acteurs se mobilisent pour soutenir les projets locaux et encourager les initiatives.

 

 

Quel appui PQN-A a proposé en 2016/2017 ?

L’appui de PQN-A s’est traduit par trois rencontres à destination des porteurs de projets du secteur des industries culturelles et créatives,

  • en septembre 2016, sur « les conditions de création d’un écosystème sur les métiers de l’économie créative et culturelle , en lien avec les quartiers en Politique de la ville”, à Sainte-Livrade-sur-Lot,
  • en novembre 2016 à Sainte-Livrade-sur-Lot (Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois),
  • en mars 2017 à Angoulême (Communauté d’agglomération du Grand Angoulême), sur « L’économie créative et culturelle comme levier de développement économique, d’attractivité et d’emplois pour les quartiers prioritaires”.

 

 

Comment PQN-A peut vous aider ?

Retrouver les principaux enseignements et réalisations de ce cycle de travail :

  • un document qualifié de “Restitution/Progression” avec des éléments de définition sur l’ECC et des éléments de synthèse sur les enjeux et conditions de réussite de la mise en oeuvre de projets en matière d’ECC pour les quartiers.
  • un référentiel comme un outil pour l’action (page 17) pour relire et concevoir ses projets de territoire dans cette triple dimension : économie, culture et social. Il reprend des questions et des écueils à éviter pour l’élaboration de projets d’ECC sur les territoires.

Contactez PQN-A pour mettre en place des actions en faveur de l’économie créative et culturelle.

 

 

En savoir plus :

 

 

Contact :

Anne-Sophie Gillion, responsable communication et capitalisation

Tél : +33 (0)6 14 91 01 11

e-mail : anne-sophie.gillion@pqn-a.fr

Restitution/ Progression

thumbnail of Référentiel Eco créative et culturelle PQA LABA

thumbnail of UFISC_Intervention_10_Mars

Partager