Modèles agricoles, quel.s type.s d’agriculture développer sur mon territoire ?

Vignette CR modèles agricoles pour l'installation

La diminution du nombre des exploitants agricoles est un fait qui va s’amplifiant depuis plusieurs dizaines d’années. Dès lors, comment travailler au renouvellement des générations ? Modèles agricoles, quel.s type.s d’agriculture développer sur mon territoire ? Les questions d’installation sont éminemment liées à l’avenir des populations agricoles et donc du territoire lui même. Éclairages avec des acteurs de terrain travaillant les questions de transmission et d’installation … 

 

CR atelier modèles agricolesCet atelier de co-développement a eu lieu au printemps 2019 lors des rencontres “Foncier, installation et transmission en agriculture” du réseau des démarches alimentaires territoriales.

Retrouvez aussi la fiche pdf en ligne

 

 

Les participants

Ifrée, Vals de Saintonge Communauté, Universitaire, Chambre d’agriculture de la Vienne, Agglomération de Saintes, CdC Haut Val de Sèvre, AGTER et Collectif Fermes Urbaines

 

Modèles agricoles, quel.s type.s d’agriculture développer sur mon territoire ? Les idées qui ressortent du débat mouvant

 

  • Les concepts des produits sous SIQO sont bien identifiés, on sait globalement faire la différence entre tous et on sait qu’ils sont signe de qualité et d’attachement à un terroir local. En revanche on ne sait pas forcément toujours ce que contient exactement le cahier des charges.
  • « Agriculture raisonnée », cela veut-il dire quelque chose ? Les participants sont très mitigés, « Au départ il y avait quelque chose mais cela ne veut plus rien dire », certains encore renvoient le lien avec les Mesures Agri Environnementales. Il est possible de raisonner sa pollution mais très difficile de mettre des limites et indicateurs.
  • Les collectivités savent-elles vraiment ce qu’elles veulent comme agriculture sur leur territoire ? La réponse est encore mitigée chez les participants. S’ils savent ce qu’ils veulent, en particulier pour la restoco, certains affirment ne pas tout connaître de la large palette de façons de cultiver qui existe. Pour certains « on a besoin de tout » lorsque pour d’autres c’est « ce que je fais dans mon jardin ». Tout cela reste néanmoins toujours défini par le projet des élus.

 

La frise Foncier, Installation-Transmission dans une Démarche Alimentaire de Territoire de PQN-A présente les acteurs et les outils à disposition des collectivités sur le sujet. C’est un bon début pour penser sa démarche !

 

Modèles agricoles, quel.s type.s d’agriculture développer sur mon territoire ? La banque de questions

Des questions posées individuellement sur papier par les participants

 

Des questions sur le fond du rôle et des possibilités d’action des territoires pour leur agriculture localement.

  • Comment valoriser une agriculture « zéro carbone » ou bio sur mon territoire ?
  • Valorisation de la façon de produire et pas seulement que du produit ?
  • Comment transformer/innover/réinventer pour produire et nourrir la population locale ? Quelle agriculture de proximité ?

 

Des questions sur le pouvoir de changer ou faire changer.

  • L’agriculteur est-il maître de ses choix ? Qu’est-ce que la résistance au changement ?
  • Qui est légitime, qui a le pouvoir, qui est nécessaire pour répondre ? Doit-on exclure des gens et avec quels risques ?

 

Et enfin des questions sur le tissu local et les acteurs qui font l’agriculture du territoire.

  • Agri locaux et coopératives, freins ou atouts pour développer une agriculture durable ?
  • Qu’est-ce qu’un type d’agriculture et qui le définit ? Parle-t-on de pratiques, de systèmes de production, de cahier des charges ?
  • On met qui autour de la table ?

 

Des réponses à construire ensemble

 

  • La réponse ne se limite pas seulement au type de production mais aussi aux normes demandées. Le pouvoir du consommateur peut-il faire changer: la demande tire-t-elle le changement ? Il y a un enjeu de communication/information envers le consommateur.
  • Chercher une possibilité via le débat public ? Pas de solution en n’interpellant que la seule catégorie des agriculteurs qui sont eux-mêmes parties intégrantes de circuits de distribution/transformation à d’autres échelles.
  • Des aides comme levier politique d’adaptation du système oui mais c’est très complexe. Par exemple à travers la restoco, la politique d’achat des collectivités aide en garantissant un espace de marché pour les producteurs qui vont dans leur sens. Mais il faut garder à l’esprit que les productions locales sont aussi sur un marché mondialisé sur lequel le territoire n’a pas d’emprise. La restoco ne fera pas tout.
  • Comment intégrer les acteurs, y compris ceux perdants au changement ? Essayer d’orienter vers du gagnant-gagnant ? Si un acteur économique risque de perdre dans le cas du changement, nécessité de l’accompagner : le changement peut-il lui offrir de nouvelles opportunités de business, par exemple une diversification de gamme ? Enjeu de diagnostics et exemples sur les circuits économique induits.

Quels outils concrets ?

  • Fermes relais qui proposent matériel de production-transformation pour se tester (Cf. Fermes communales en Isère en collaboration avec la Chambre d’agriculture) et pôles de production transformation comme à St Jean d’Angély avec le Bio. Pouvoir d’inciter et faciliter le changement plutôt que de choisir de favoriser tel type de production exactement.
  • Un PAT rassemblant l’ensemble des parties prenantes peut être un outil cohérent. Identifier et mobiliser tous les acteurs qui peuvent avoir un impact. Importance de la gouvernance à mettre en place et de la transparence dans les relations entre les acteurs.
  • Importance que les collectivités initient des actions dans leur domaine de compétences. Besoin de changement côté collectivités territoriales pour intégrer l’agriculture à part entière dans leur approche « développement économique ».
  • Forum ouvert et méthodes participatives, beaucoup d’acteurs sont intéressés par la question agricole/alimentaire. Derrière l’idée du dialogue c’est choisir de décider puis convaincre ou dialoguer puis décider. Le sujet est trop complexe pour une décision unilatérale.
  • Se baser sur l’exemplarité des pratiques durables et de l’essaimage des producteurs comme des consommateurs. Avoir des données et des arguments solides pour convaincre.

 

 

Foncier Installation transmissionRetrouvez les autres comptes rendus d’ateliers de la rencontre Foncier, installation et transmission en agriculture” sur la page dédiée mais aussi toutes nos ressources méthodologiques sur cette thématique.

 

 

 

 

A lire aussi sur ce thème

 

 

 

 

Partager