france-nouvelles-regionsLe CGET a dressé le portrait cartographique des nouvelles régions au travers une trentaine de cartes téléchargeables sur son site internet depuis mi-avril : démographie, emploi, revenu, éducation, précarité… L’objectif est de « donner à voir les disparités territoriales régionales pour permettre aux décideurs publics de repérer les enjeux auxquels les régions et l’État devront faire face. »

Cette étude propose aujourd’hui des synthèses régionales courtes qui devraient être complétées par des cartes permettant aux régions, d’une part de se situer les unes par rapport aux autres pour un champ complet de thématiques, et d’autre part de zoomer sur les disparités territoriales infrarégionales.

La rubrique « Zooms régionaux » fait état d’une région ALPC en bonne santé dans la plupart des domaines (dynamisme économique et démographique, taux de chômage légèrement inférieur à la moyenne, nombreux atouts en terme d’éducation…).

Le diagnostic territorial de la région Centre-Val de Loire est plus nuancé, tant sur le plan économique que sur le plan social : niveau de vie relativement élevé et bonne santé économique cohabitent avec une faible évolution du PIB/habitant, une croissance de la population faible et des limites en matière d’équipements.

Zoom régional Aquitaine Limousin Poitou-Charentes :

Plus vaste région française avec ses 720km de côtes, puissante région agricole (la région se plaçant au premier rang en terme de valeur ajoutée dans l’agriculture) et industrielle, avec par ailleurs une densité de population parmi les plus faibles de métropole-plus de la moitié de la population vivant dans des communes peu denses ou très peu denses-, la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes apparaît en bonne santé au regard de la plupart des indicateurs. Structurée autour de la métropole de Bordeaux, du littoral atlantique , et de multiples systèmes urbains locaux, la région affiche un dynamisme démographique indéniable, malgré un vieillissement marqué de sa population (deuxième région pour l’indice de vieillissement) : évolution de la population parmi les plus fortes de France, due principalement au solde migratoire (figurant au 3ème rang à l’échelle nationale). Son dynamisme économique est également à relever (taux de création d’entreprises et taux d’activité égaux et supérieurs à la moyenne, taux de chômage légèrement inférieur à la moyenne) en dépit d’une évolution du PIB par habitant de 1 point inférieure à la moyenne sur la période 1990-2012. Elle dispose par ailleurs de nombreux atouts, entre autres dans le domaine de l’éducation, avec notamment un nombre d’équipements dans l’enseignement supérieur la plaçant au 4ème rang des régions françaises.

Partager

Étiquettes :