Résultats de stage // Mobilisation des élus autour des démarches alimentaires de territoire de Nouvelle-Aquitaine

Mobilisation des élus autour des démarches alimentaires

L’intégration des élus dans le réseau des acteurs des démarches alimentaires de territoire est une demande relayée par de nombreux acteurs.  En effet, si l’ingénierie est outillée, la mobilisation des élus autour des démarches alimentaires reste problématique. Les élus rencontrent de nombreux freins au passage à l’action. Le travail de Carla Quiviger explore les moyens pour mieux les mobiliser, les sujets qui les intéressent le plus et les intérêts d’une mise en réseau.
Avec à la clé un guide pour l’action !

 

Une ingénierie outillée mais des élus qui restent à mobiliser

 

Depuis la création des Projets alimentaires territoriaux (PAT) en 2014 et leur avènement en 2016 en lien avec le Programme national pour l’alimentation (PNA), le nombre de ces projets en Nouvelle-Aquitaine ne cesse d’augmenter. Les crises sanitaires de l’agroalimentaire, le malaise des agriculteurs et les revendications des consommateurs sont autant d’arguments qui poussent les collectivités à agir auprès de leurs acteurs.

PQN-A travaille depuis 2018 à orienter les territoires et alimente leurs réflexions grâce à un travail autour de rencontres et de capitalisation à travers des publications diverses.

Début 2020, à la fin d’un premier cycle riche de 7 rencontres, le bilan a été fait avec les territoires, cœur de cible de l’animation du réseau:

  • l’action auprès de l’ingénierie en charge des démarches alimentaires est satisfaisante et doit continuer
  • l’absence d’action directement destinées aux élus se fait sentir, il faut trouver une place pour ce public dans l’animation de PQN-A

 

C’est donc ce travail de réflexion qu’a mené Carla Quiviger entre mars et juillet 2020.

Retrouvez la présentation des résultats de l’étude par Carla Quiviger lors de la restitution publique de ses travaux le 16 juillet 2020.

 

 

 

Des problématiques bien distinctes d’un public à l’autre

 

Des élus qui ont besoin d’échanger pour avancer

 

Si la transversalité du sujet est difficile à traiter pour l’ingénierie, elle n’en est pas moins pour les élus. On retrouve alors de nombreuses conditions de réussite pour la mobilisation des élus autour des démarches alimentaires. Faire communauté sur un territoire, fédérer les acteurs, aller chercher des coopérations territoriales ou se sentir légitime ne tombe pas toujours sous le sens localement et ce sont les sujets à travailler.

Pourtant les démarches alimentaires abordent de nombreuses thématiques chères aux élus. On y retrouve notamment le développement économique, l’aménagement du territoire ou les enjeux environnementaux et de santé. Ces démarches répondent donc non seulement aux attentes des élus mais aussi aux compétences des intercos et aux exigences de la loi Egalim sur la restauration collective.

Ainsi, le réseau des démarches alimentaires animé par PQN-A pourrait tout aussi bien convenir à un public d’élus. Permettant un positionnement vis à vis des politiques publiques et des opportunités de partenariat, les rencontres seraient au coeur de cette action.

Du côté des chargés de mission, PQN-A opte pour un guide pour l’action.

 

Retrouvez sur le support de présentation de la restitution du 16 juillet les principaux éléments :

  • Les freins à la mobilisation
  • L’importance des démarches alimentaires pour les élus
  • Les étapes de la mobilisation d’un élu
  • Les enjeux de la démarche de concertation
  • Comment construire un temps de rencontre pour les élus
  • L’intérêt du réseau des démarches alimentaires pour les élus
  • Les pistes d’actions pour PQN-A

 

 

 

 

 

Un guide à destination de l’ingénierie pour mobiliser les élus autour des démarches alimentaires

 

La demande d’un support d’accompagnement à la mobilisation des élus a été clairement identifié suite au questionnaire de début de mission. Ainsi le livrable principal de cette étude est un guide à destination de l’ingénierie. Ce guide, riche des contributions de toutes les personnes interrogées dans le cadre de l’étude, permettra d’explorer les divers aspects de la mobilisation des élus en général et spécifiquement sur la thématique agricole et alimentaire. Il aura pour but de permettre la prise de recul mais aussi le passage à l’action grâce à de nombreux exemples relatés par les acteurs.

Ce document, rédigé par l’équipe de PQN-A, se base sur tous les retours d’expérience de l’ingénierie, des élus et des structures ressources. Il s’agit donc d’une ressource co-produite par tous les acteurs dans le cadre du réseau des démarches alimentaires territoriales de Nouvelle-Aquitaine.

 

L’intégration du public “élu” dans le réseau des PAT. Une étude pour comprendre les besoins, le public et imaginer de nouveaux modes de faire

 

Pourquoi un tel travail de recherche ?

  • Sortir d’une discussion entre techniciens
  • Avoir une réelle plus-value des projets grâce à une implication plus forte des élu.es

 

Comment atteindre ces objectifs ?

  • Définir la faisabilité et les conditions de réalisation d’une mobilisation des élu.es dans le cadre du réseau
  • Trouver des solutions dans le cadre du réseau. Cela afin de faciliter l’interconnaissance des actions sur les territoires, lever certaines appréhensions, soulever de nouveaux enjeux, …

 

Partant de ces hypothèses, Carla Quiviger a enquêté près de 40 personnes pendant les 3 phases de son travail:

  • Une phase d’exploration auprès de l’ingénierie des territoires posant les questions suivantes:
    • Qui sont les élu.es de nos territoires ?
    • Quels sont leurs attentes et leurs rôles par rapport aux problématiques d’agriculture et d’alimentation ?
    • Quelles sont les pistes d’action les plus pertinentes pour le réseau ?

Cette phase a été réalisée par enquête numérique (18 réponses) et interviews directes (9 interviews).

 

  • Une phase d’approfondissement pour comprendre le fonctionnement des élus et penser l’action future de PQN-A sur plusieurs niveaux :
    • Les formats de publication pertinents
    • Les sujets les plus impactants
    • Les actions envisageables auprès des élus directement
    • Les possibles appuis à l’ingénierie des collectivités sur le sujet
    • Les partenaires potentiels de telles actions et leurs enseignements

Cette phase a été réalisée par interviews directes. On y retrouve 20 élus, 4 réseaux d’élus et 7 structures ressources sur le sujet

 

  • Une phase de synthèse correspondant à la rédaction des livrables grâce au croisement des retours terrain

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ? 

Contacts PQN-A :

Zoé Pujol, Référente sur : Agriculture de proximité et installation en agriculture

Tél : 06 31 21 56 09

E-mail : zoe.pujol(@)pqn-a.fr

 

Partager