Groupe de travail “Par où commencer sa démarche d’inclusion numérique” : les points à retenir

Qu’est ce qu’une démarche territoriale d’inclusion numérique ? Par où commencer pour en initier une dans sa collectivité ? Telle était la problématique traitée par les 29 participants au premier groupe de travail consacré à l’inclusion numérique, le 29 avril 2021.

 

Partir d’une définition commune de l’inclusion numérique

 

L’inclusion numérique est un processus qui vise à rendre le numérique accessible à chaque individu et à lui transmettre les compétences numériques qui seront un levier de son inclusion sociale et économique” (Bouquet Brigitte, Jaeger Marcel, « L’e-inclusion, un levier ? », Vie sociale, 2015/3 (n° 11), p. 185-192). De manière globale, l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) a estimé en 2019 qu’environ une personne sur six est en situation d’illectronisme, c’est-à-dire ne se connecte pas ou n’a pas les compétences de base.

 

Quand on parle d’inclusion numérique, on s’attache à trois enjeux :

  1. l’accès : équipements smartphones, tablettes, ordinateurs, connexion ;
  2. l’usage : savoir comment utiliser le matériel et les interfaces numériques, à bon escient et en ayant un esprit critique ;
  3. les opportunités : le numérique est utilisé différemment par les citoyens.nes pour leur permettre d’améliorer leurs conditions d’emplois, de formation, de sociabilité, d’accès aux droits, etc. De nombreuses personnes ne connaissent pas ou n’exploitent pas l’ensemble des opportunités que permet le numérique dans tous ces domaines.

 

A travers ces trois enjeux, de fortes inégalités s’observent en fonction :

  •  de l’âge : par exemple 58% des plus de 70 ans qui sont internautes contre 100% des 18-24 ans.
  • du niveau de diplôme : par exemple 29% des non diplômés ont au moins fait un achat en ligne sur les douze derniers mois alors que ce sont 78% pour les personnes du niveau bac.
  • des revenus : par exemple 67% des hauts revenus qui disent tirer pleinement ou assez largement des possibilités offertes par les nouvelles technologies, contre 30% des personnes ayant des bas revenus, du simple au double.

 

Source : “Éditions 2017, 2018 et 2019 du Baromètre du Numérique tiré de l’enquête du CREDOC “Conditions de vie et aspirations des Français”

 

Le numérique étant un vecteur d’inégalités, les territoires peuvent alors mener une démarche d’inclusion numérique pour lutter contre ces vulnérabilités.

 

La démarche territoriale d’inclusion numérique en sept étapes

 

Une démarche territoriale d’inclusion numérique peut être symbolisée par sept étapes. Retrouvez un mémo ressources qui vous aidera tout au long de cette démarche.

 

Étape 1 – Comprendre les enjeux

Comprendre les différents enjeux de l’inclusion numérique permet de les confronter à la typologie de son territoire. Cela rend en effet davantage pertinente l’approche afin de mettre en œuvre une démarche d’inclusion numérique qui soit en phase avec les différents projets et acteurs du territoire.

Pour vous aider :

 

Étape 2 – Identifier les publics 

L’identification des publics passe par un travail fin sur les personnes que l’on souhaite toucher dans le cadre d’une démarche d’inclusion numérique. C’est étudier les caractéristiques des personnes touchées par l’illectronisme : leur typologie, leurs problématiques. C’est aussi estimer leur répartition géographique pour aider à la mise en œuvre ciblée des politiques publiques favorisant l’appropriation du numérique par tous.

Pour vous aider :

 

Étape 3 – Identifier les acteurs impliqués et à impliquer

Il s’agit d’identifier les relais et mobiliser les acteurs pertinents du territoire en fonction de la cible, que ce soit pour toucher les publics cibles et les orienter, ou les accompagner. Seuls 1 à 2% des personnes rencontrant des difficultés avec le numérique se tournent vers des structures spécialisées (selon le Baromètre du numérique, 2018). En effet, ils se débrouillent majoritairement seuls ou demandent de l’aide à un proche. Cette étape est donc très importante.

Pour vous aider : consultez la page 3 de notre mémo ressources

 

Étape 4 – Mobiliser des financements

Tout démarche d’inclusion numérique doit être sous-tendue par la mobilisation de financements. Cela peut concerner de l’accompagnement direct des publics, de la formation des professionnels de l’accompagnement social afin qu’ils deviennent “aidants numériques”, ou encore le financement de lieux où se déroulent des ateliers d’accompagnement au numérique.

Pour vous aider : consultez notre panorama des financements

 

Étape 5 – Mettre en place une animation du réseau local 

Il est nécessaire d’adopter un cadre de gouvernance pour s’assurer de coordonner les actions à l’échelle du territoire. Cela implique de la coordination entre acteurs, de l’animation et du pilotage.

Pour vous aider : consultez la page 3 de notre mémo ressources

 

Étape 6 – Déployer son plan d’actions

Il s’agit de mettre en œuvre son plan d’actions : se fixer des objectifs, mettre en place des actions et répondre à des enjeux prédéfinis.

Pour vous aider : consultez la page 4 de notre mémo ressources

 

Étape 7 – Évaluer l’impact de sa stratégie d’inclusion numérique

Après avoir pris du recul sur son programme d’actions, il s’agit de se rendre compte des résultats des actions déployées, à l’aide d’indicateurs. Ces derniers sont définis dès que le plan d’actions est arrêté. Cela permet de réorienter ensuite sa stratégie.

Pour vous aider : consultez la page 5 de notre mémo ressources

 

Les besoins exprimés par le groupe de travail

 

cartographie des participants Retrouvez dans la cartographie ci-contre la répartition géographique des 29 participants au groupe de travail. Voici les éléments qu’ils ont relevés.

En se basant sur les sept étapes symbolisées ci-dessus, les participants au groupe de travail ont pu exposer leurs besoins et leurs préoccupations :

  • Comment favoriser un positionnement politique stratégique ? ;
  • L’inclusion numérique dans quartiers Politique de la ville (QPV), mais aussi pour les publics isolés (séniors) ;
  • L’accompagnement à la médiation numérique et l’accompagnement social : quelles relations ? ;
  • Comment toucher les publics ?, adapter les interventions ;
  • Quels sont les projets et actions possibles avec les bailleurs sociaux ? ;
  • Comment formaliser un plan d’actions pour structurer une politique territoriale d’animation ? ;
  • Trouver des financements pour pouvoir accueillir des publics autres que les seniors, clarifier les leviers de financements selon les besoins repérés ; ou pour pérenniser les médiateurs numériques des associations ;
  • L’équipement en matériel informatique ;
  • Comment constituer et animer un réseau local ? ;
  • Les outils d’évaluation ;
  • Mieux connaître les différents dispositifs existants, ainsi que les initiatives associatives ;
  • Échanger sur les différentes actions mises en place et le développement de ces actions (ce qui fonctionne ou non) et les limites de l’accompagnement.

 

Et pour la suite ?

 

Chaque groupe de travail correspond à une étape de la démarche d’inclusion numérique. Le 29 avril, nous avons donc abordé la première étape. Le 24 juin 2021, nous traiterons de la deuxième : l’identification des publics. Et ainsi de suite… A chaque fois, un webinaire viendra en effet compléter le groupe de travail. Il aura pour but de mobiliser des experts et des acteurs locaux pour monter en compétences sur chacun de ces sujets. Le prochain webinaire est le 27 mai, avec l’intervention de Pierre Mazet, chercheur en sciences sociales spécialiste des usages numériques.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

 

Inscrivez vous à nos prochains rendez-vous !

 

Contactez-nous !

 

Contactez PQN-A :

Laurine Brun, référente inclusion numérique et territoires

Tél : 07 72 55 06 99

Mail : laurine.brun@pqn-a.fr

 

Contactez Hubik :

Hub de Nouvelle-Aquitaine pour un numérique inclusif

Mail : contact@hubik.fr

 

 

 

 

Partager