Retour sur : “Le Je des réseaux”, un film qui interroge les usages numériques des adolescents

“Le Je des réseaux” est un film réalisé par Sabra Ben Ali, chargée de recherches à l’OREAG, et Vincent Péchaud, réalisateur et co-fondateur de La Smalah. Dans le cadre de la dynamique de recherche-action impulsée par l’OREAG, ils ont imaginé un film qui interroge les pratiques numériques des jeunes, notamment sur les réseaux sociaux. 

«On ne pose jamais la question aux jeunes s’ils vivent bien leur vie en ligne »

 

« La vie en ligne, c’est une vraie vie pour les adolescents et ça vaut le coup qu’on s’y intéresse. Il faut cultiver un espace pour qu’ils puissent en parler. Il faut mettre des mots sur leurs usages et préserver la capacité de penser ses usages » explique Sabra Ben Ali. C’est pourquoi le film a été pensé comme un espace de dialogue pour les jeunes : « il faut des espaces tiers de médiation pour parler de ses usages numériques. On s’est rendus compte que les jeunes étaient contents d’investir cet espace, un espace qu’ils n’ont pas ailleurs »

 

« On les a mis en position de pair chercheur, et non en tant que ‘patient’ »

7 jeunes de 13 à 21 ans, originaires de Gironde, ont participé à l’aventure. Grâce à une succession d’activités répartis sur une semaine, ils ont réfléchi ensemble et individuellement à leurs pratiques des réseaux sociaux, notamment sur Snapchat, Tik Tok, et Instagram. 

 

Plusieurs ateliers étaient proposés pour : 

  • discuter de leurs personnalités en ligne et hors ligne ;
  • être formés au cadrage et aux interviews ;
  • réaliser des micro-trottoirs dans les rues de Bordeaux à l’aide d’une caméra embarquée;
  • participer à des entretiens psychologiques individuels ;
  • participer à des groupes de parole.

 

Les matériaux recueillis par les jeunes suite à ces ateliers ont alimenté le film. Ils ont également agrémenté l’analyse de Sabra Ben Ali sur leurs usages numériques. 

 

 

“On encourage les collectivités à soutenir ce type de projet, c’est un outil fédérateur et formateur pour les jeunes”

 

Le film met en lumière une réalité sociale : “si tu n’existe pas en ligne, tu n’existe pas” explique un des jeunes. L’importance de “la vie en ligne” se fait extrêmement ressentir dans leurs propos. C’est ce qui conditionne leurs relations sociales (amicales, amoureuses). Certaines se passent d’ailleurs totalement en ligne. Cependant, les jeunes sont conscients que ce qu’il se passe en ligne ne montre pas toujours la réalité. Un des jeunes explique par exemple : Moi je ne montre jamais quand ça ne va pas, car ça ne donne pas envie aux gens

 L’objectif du film n’est pas de condamner ce phénomène, mais plutôt de l’interroger au prisme de sa capacité de socialisation, à condition qu’il y ait des espaces pour parler son utilisation et que le jeune ne soit pas seul face à un outil. Il s’attache notamment à se demander : “comment ça va, votre vie en ligne?“. Une question qui est trop peu posée mais qui pourtant est essentielle pour prendre pleinement en compte la vie sociale d’un adolescent. 

Aujourd’hui, presque 1 an après la fin du tournage, certains jeunes ont eu un vrai déclic grâce à cette expérience et utilisent les réseaux de manière plus sécurisée. Pour d’autres, ce projet leur a redonné confiance. “C’était une bulle de valorisation et d’émancipation” explique Sabra Ben Ali. 

 

Un outil au service de l’éducation aux médias 

 

Le film permet aujourd’hui de parler des usages numériques des jeunes notamment au sein de structures sociales et alimente les débats sur ce sujet. “Le but est que ce film soit un support pédagogique, et qu’il contribue à l’éducation aux médias” précise Vincent Péchaud. En effet, ce court métrage peut être utilisé comme un outil notamment pour les travailleurs sociaux qui sont régulièrement amenés à rencontrer un public jeune. Cependant, les échanges lors du débat qui a suivi la projection ont souligné l’importance de se questionner en amont sur ces propres pratiques avant de questionner celles des jeunes. 

 

 

Pour en savoir plus :

 

La bande annonce du court-métrage : https://www.youtube.com/watch?v=j-9Sc1ekclo&t=44s

Consultez le site de l’OREAG : https://www.oreag.org/

 

Contactez :

 

Vincent Péchaud

vincent@la-smalah.fr

 

Sabra Ben Ali

sabra.benali@oreag.org

 

Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine

laurine.brun@pqn-a.fr

 

Hubik 

contact@hubik.fr

Partager

Étiquettes :
,