Stagiaire / RMT Alimentation Locale (34)

La crise de la covid-19 a suscité un intérêt fort pour les circuits courts et les produits locaux. Et ceci, aussi bien de la part des :

  • producteurs,
  • consommateurs,
  • distributeurs,
  • collectivités locales.

Désormais, les circuits courts alimentaires sont inscrits dans le plan de relance économique de la France. D’ailleurs, les précédents projets de le RMT Alimentation Locale, menés dans le cadre du projet READY (Reterritorialisation de l’alimentation, métaprogramme Did’It de INRAE), en 2018-2019, ont montré une multiplication des données numériques sur l’alimentation locale (que la crovid-19 n’a fait que renforcer).

Ainsi, c’est dans ce contexte, que les acteurs publics, du développement agricole et agriculteurs ont besoin d’accéder à une information complète et fiable. En effet, ceci leur permettrait d’agir de manière optimale.

Inspiré par la démarche Transiscope.org ou crater.resiliencealimentaire.org, le RMT Alimentation Locale co-animé par INRAE porte un projet d’Observatoire des Systèmes Alimentaires Territorialisés. Ce projet numérique, ouvert, participatif et agrégatif, a pour objectif d’organiser la collecte de données brutes et cartographiques sur les dispositifs qui soutiennent l’alimentation locale. En effet, le but est d’appuyer l’action des acteurs publics et des acteurs du monde agricole, en particulier les agriculteurs et les acteurs qui les accompagnent.
Ainsi, la mise en place de cet observatoire nécessite au préalable le développement de partenariats avec les gestionnaires de bases de données. Ceci va permettre d’expliquer les enjeux de la démarche agrégative et d’OpenData. Celle-ci en effet impliquera parfois d’accompagner les partenaires dans la collecte ou la mise en forme de leurs données.

L’enjeu du stage repose donc sur cette problématique :

“Face à la multiplication des données numériques sur l’alimentation locale, encouragée par la crise de la covid-19, à quelles conditions un outil tel que l’observatoire de l’alimentation locale peut-il devenir un outil au service de tous ?”

Ainsi, RMT Alimentation Locale recherche un.e stagiaire pouvant apporter des éléments de réponse à cette problématique. En effet, les objectifs du stage sont :

  • d’identifier les freins et leviers à l’ouverture et à l’agrégation des données,
  • de mettre en place des partenariats de long terme avec des gestionnaires de données pour contribuer au développement de l’Observatoire des Systèmes Alimentaires Territorialisés.

 

Missions principales

 

  • Caractériser les sources de données numériques repérées dans le cadre du projet READY et émergées pendant la crise (propriétés, licences, conditions de production, fiabilité, exactitude, fréquence de mise à jour, etc.).
  • Identifier les gestionnaires de données les mieux positionnés pour produire et actualiser des données de qualité indispensables à l’Observatoire.
  • Etablir avec eux des partenariats visant au partage et à l’agréation de leurs données au sein de l’Observatoire (établissement des règles de coopération, stabilisation d’un vocabulaire commun).
  • Aider à la réflexion, voire à la structuration de l’interface informatique avec l’appui des informaticiens partenaires (traduction des catégories et attributs des entités affichées selon le modèle de description des données).

 

Compétences

 

  • Formation de niveau m1 ou m2 ou mastère en sciences humaines et sociales (sociologie,
    sciences politiques…) ou école d’agronomie.
  • Aisance relationnelle et avec les outils informatiques.
  • Connaissance des problématiques de la création de données statistiques.
  • Un intérêt pour les enjeux de l’open data serait un plus.

 

 

Conditions d’emploi

Durée : 3 à 6 mois, à pourvoir dès que possible en 2021.
Rémunération : 577€ par mois

Lieu de travail : Accueil à l’INRAE UMR Innovation 34000 Montpellier

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

 

Consultez l’offre sur RMT

Partager

Étiquettes :
,