Un programme de Réussite Educative plébiscité par les villes de Nouvelle-Aquitaine

Près de 15 ans après le lancement du programme de réussite éducative (PRE), 32 Programmes de Réussite Éducative de Nouvelle-Aquitaine sont mis en place dans les 26 territoires en politique de la ville de la Région et dans 34 villes. Ils constituent la part la plus importante _ voire l’intégralité _ du volet « éducation » du contrat de ville.

 

 

Le Programme de Réussite Educative, de quoi parle t-on ? 

  • C’est un dispositif phare de la politique de la ville

Dispositif emblématique de la politique de la ville, le Programme de Réussite Scolaire (PRE) a été initié à partir de 2005 par le ministère de la ville, via l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE). Il s’adresse à des enfants âgés de 2 à 16 ans (extension possible jusqu’à 18 ans).

 

  • C’est un programme plébiscité par les 34 villes de Nouvelle-Aquitaine où il se déploie

Fort d’une expérience moyenne de plus de 12 ans dans les territoires en Politique de la ville, le PRE a fait ses preuves. Les villes, juridiquement porteuses d’une grande majorité des PRE, via les CCAS (Centres Communaux d’Action Sociale) et caisse des écoles, reconnaissent les apports bénéfiques du dispositif. Le cofinancement des villes a d’ailleurs progressivement augmenté ces dernières années. 

 

 

Quel est son objet ? 

l’épanouissement des enfants des quartiers prioritaires

Les PRE ont la particularité de promouvoir une approche globale des difficultés rencontrées par les enfants des quartiers politique de la ville. Au-delà de la réussite scolaire, ils visent l’épanouissement et le bien-être des enfants. La famille est placée au cœur de l’action

 

 

Comment est conçu le partenariat dans le cadre du PRE ? 

C’est un dispositif partenarial inscrit dans la durée.

Le PRE permettre à différents partenaires du champs éducatif de coopérer pour un accompagnement renforcé des enfants et jeunes des quartiers en plus grandes difficultés. Le 

fonctionnement du PRE, notamment doté d’équipes pluridisciplinaires de soutien, garantit une prise en compte globale de la situation de l’enfant et une continuité dans le suivi de « parcours ».

 

 

Quelles sont les actions déployées des PRE ? 

Du « cousu main », tel est le mode de faire des PRE !

Le PRE intervient dans des champs variés : accompagnement à la scolarité, accès aux soins, aux loisirs et à la culture, lutte contre le décrochage, soutien à la parentalité, aide à l’insertion sociale ou professionnelle, prévention-citoyenneté, qualification de professionnels, etc. Les actions du PRE se construisent au plus près des besoins des enfants et des familles. Elles dépendent également des capacités d’interventions des partenaires locaux (droit commun).

 

 

Comment sont mis en oeuvre les PRE ? 

Une grande hétérogénéité marque la mise en oeuvre des PRE.

Ces démarches locales sont mises en œuvre de manière très diversifiée. Leur échelle d’intervention, nombre de bénéficiaires, portage, moyens disponibles, types d’interventions… varient fortement d’un territoire à l’autre. Il est donc difficile d’établir un profil type du PRE de Nouvelle-Aquitaine.

 

Quelques chiffres clés des PRE de Nouvelle-Aquitaine…et leurs nuances

  • Les bénéficiaires (données 2018-2019)

5248 enfants accompagnés 

164 enfants en moyenne 

56% de garçons, 44% de filles 

Les 6 – 11 ans + souvent accompagnés

Le nombre d’enfants suivi varie de 23 à 553 selon les PRE. L’accompagnement des jeunes au delà de 16 ans est plus exceptionnel, 7 PRE de la Région mènent actuellement des actions auprès de jeunes au-delà de 16 ans.  

 

  • Fonctionnement 

2 Equivalent Temps Plein (ETP) en moyenne dans les équipes 

80% de professionnel.les PRE sont des femmes

62% des PRE portés juridiquement pas des CCAS, 19% par des Caisses des écoles

Le temps dédié des équipes PRE oscille de 0,24 ETP à 5,25 ETP. A noter que les professionnel.les les plus en proximité du terrain sont essentiellement des femmes (+ de 95%). Enfin, concernant le portage juridique, on observe quelques formes plus rares, tels que les établissements scolaires ou des Groupements d’intérêt Public.

 

  • Partenariat et financement

59% de financement moyen de l’Etat 

L’éducation nationale, 1er prescripteur (68% des enfants orientés) 

Le financement des PRE est extrêmement variable d’un territoire à l’autre. Le budget des PRE les plus « forts » équivaut à vingt fois celui des plus « petits ». De même, la répartition des co-financements est fluctuante. Elle varie de 28 à 77% pour l’Etat, de 0 à 70% pour les villes, 0 à 11% pour les départements. 1 PRE sur 4, est financé par l’agglomération.

Les partenaires sont les premiers à identifier des enfants en situation de difficultés et à solliciter le PRE : l’éducation nationale oriente jusqu’à 100% des jeunes, les structures associatives de quartiers orientent jusqu’à 58%, les départements jusqu’à 63%. Les PRE peuvent être également directement sollicités par les familles (jusqu’à 26%)

 

 

Vus souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !

Stéphane Denjean, Directrice PQN-A

e-mail : stéphane.denjean@pqn-a.fr

 

Retrouvez toutes les ressources sur les PRE en Nouvelle-Aquitaine :

 

Synthèse à l’usage des professionnels de la politique de la ville – 2012 

 

Retrouvez les productions des centres de ressources Politique de la ville : 

Base documentaire COSOTER du réseau des CRPV

Publications sur le site portail du réseau national CRPV

Consulter les enquêtes annuelles et évaluations du programme de réussite éducative sur le site du CGET

ANARE  (Association Nationale de Acteurs de la Réussite Educative)

Observatoire des politiques locales d’éducation et de la réussite éducative 

Partager