Webinaire “la coopération locale pour l’emploi : pratiques inspirantes”, les points-clefs à retenir !

Webinaire du 04 mai 2021

La coopération locale entre acteurs est une condition de réussite majeure pour engager une démarche territoriale pour l’emploi. Comment associer largement les acteurs du territoire au projet ? Quels nouveaux modes de faire pour accompagner les personnes dans un contexte en pleine mutation ? Ces question ont été traitées le 04 mai 2021, lors d’un webinaire intitulé “la coopération locale pour l’emploi : pratiques inspirantes” organisé par PQN-A. 

 

Ce webinaire a permis un temps d’échanges autour de deux démarches territorialisées pour l’emploi, avec la présence de quatre intervenants.

  • L’expérimentation “Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée” (TZCLD) – Jacques Breillat, Maire de Castillon-la-Bataille en Gironde
  • l’Escalier, un tiers-lieu au service de la formation et de l’inclusion à Saint-Léonard de Noblat en Haute-Vienne – Maxime Roby, Chef de projet territorial au pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) Monts et Barrage, et Elodie Lang, coordinatrice du tiers-lieu l’Escalier

En fin de webinaire, Lucile Aigron, Directrice de la coopérative des tiers-lieux, a partagé sa vision sur les évolutions sociétales et la place des individus sur le marché du travail.

 

(Re)visionnez la vidéo replay de ce webinaire du 04 mai dernier sur “la coopération locale pour l’emploi : pratiques inspirantes”.

 

 

 

Voici les idées clefs de ce webinaire et les principaux verbatim :

 

1. La société a évolué, les besoins sont différents et nécessitent de nouveaux modes de faire pour accompagner les demandeurs d’emploi.

“On ne peut plus penser la question de l’emploi comme on l’a pensée précédemment. On est obligé d’être à plusieurs institutions pour accompagner la personne dans sa globalité, et pas juste avec sa casquette de demandeur d’emploi.” Lucile Aigron

“Beaucoup de gens s’empêchent de se former tout au long de leur vie.” Lucile Aigron

“La temporalité des politiques publiques ne correspond pas à l’urgence des personnes durablement privées d’emploi.” Jacques Breillat

 

2. Partir du désir des demandeurs d’emplois et les replacer au cœur de la démarche.

“On a construit un projet avec les demandeurs d’emploi à partir de leurs compétences.” Jacques Breillat

“La démarche de co-construction part des demandeurs d’emploi eux-mêmes. La démarche a parfois été surprenante avec des méthodes d’animation déroutantes pour certains acteurs institutionnels.” Jacques Breillat

“L’enjeu pour chacun est d’être acteur de son propre parcours et de pouvoir agir sur sa propre situation. Comment favoriser l’émancipation des personnes?” Lucile Aigron

 

3. Les tiers-lieux offrent une réponse renouvelée en proximité pour les demandeurs d’emploi

“Les tiers lieux sont des opérateurs pertinents pour mettre en place des actions en faveur de l’emploi particulièrement dans les territoires où il n’y a plus d’antenne de Pôle Emploi.” Elodie Lang

“La question de l’accessibilité à tous dans des lieux qui sont neutres est primordiale. On ne rentre pas dans ce lieu en tant que demandeur d’emploi, mais avant tout en tant qu’individu.” Lucile Aigron

“C’est important de mettre les pieds dans un lieu qui n’est pas une institution habituelle, ce n’est pas Pôle emploi, ni la CAF, ni la mission locale. Mais en venant dans nos ateliers, ils vont mettre le pied à l’étrier pour trouver un emploi, en travaillant entre pairs, dans un lieu près de chez eux.” Elodie Lang

 

4. Le positionnement du territoire sur la thématique de l’emploi est légitime et nécessaire.

“Il faut prendre le temps de comprendre les spécificités, les problématiques des territoires sur l’emploi pour pouvoir mettre en place des programmes d’actions.” Maxime Roby

“L’Escalier est devenu un acteur à part entière de l’écosystème local de l’emploi et un partenaire naturel des démarches émergentes comme Territoires zéro chômeur ou la gestion prévisionnelle des emplois et compétences.” Elodie Lang

“Le territoire a profité d’une initiative d’un porteur de projet privé qui voulait s’investir dans le champ de la formation. On l’a accompagné et on a continué à développer de nouveaux projets sur cette thématique.” Elodie Lang

“ Chaque territoire doit trouver dans TZCLD son rythme, ses singularités, l’expression de ses propres besoins. On est aux antipodes d’un dispositif au sens politique publique qu’on viendrait plaquer sur un territoire.” Jacques Breillat

 

5. Prendre le temps de favoriser le dialogue au niveau local, en rassemblant l’ensemble des parties prenantes du champ de l’emploi

“On s’est projeté sur une vision partagée de l’évolution de ce territoire, de ce qu’on souhaitait en faire tous ensemble, à partir des remontées des acteurs.” Jacques Breillat

“Des temps longs d’intermédiation sont nécessaires pour que les acteurs se connaissent. Plus on coopère autour de cette question, plus on va être efficace et plus on va repenser le modèle de la remobilisation des personnes en demande d’emploi.” Lucile Aigron

“Une démarche de longue haleine qui se fonde sur une confiance réciproque.” Jacques Breillat

“La mise en confiance des individus passe aussi par des expériences collectives comme des concertations ou la vie quotidienne dans un tiers lieu.” Lucile Aigron

“L’Escalier a permis le renforcement du lien entre les acteurs publics et les acteurs privés du territoire. C’est cette capacité à coopérer qui fonde l’avenir des territoires.” Maxime Roby

“Territoires Zéro Chômeur est une expérimentation où l’on fabrique du consensus. On a créé les conditions pour que les acteurs publics, les entreprises, et les demandeurs d’emploi eux-mêmes puissent se mettre autour d’une table et dialoguer tous ensemble.” Jacques Breillat

 

6. L’ingénierie est indispensable pour animer ces démarches et mettre en place les actions.

“Le financement de l’intermédiation aujourd’hui n’est pas suffisamment reconnu, ce qui provoque de réels problèmes de modèle économique.” Lucile Aigron

“Le soutien financier de la Région et du Département au poste de Chargée de développement TZCLD a été déterminant pour démarrer la démarche.” Jacques Breillat

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !

 

Christophe Rochard, chargé de mission Dynamiques territoriales pour l’emploi

Tél : 06 31 21 77 44

Mail : christophe.rochard@pqn-a.fr

Partager