Cliquez ici pour fermer la fenêtre
Rechercher
Remonter en haut de la page
Les participant(e)s rassemblés en petit groupe écoutent Isabelle Barde, gérante de la légumerie de Magellan, expliquer les problématiques auxquelles est confrontée la légumerie de l'ESAT Pessac Magellan.

(Re)vivez la visite sur site à la légumerie de l’ESAT Pessac Magellan (33)

Publié le 15/12/2022
Temps de lecture : 5 min
  • Partager
  • Partager sur facebook
  • Partager sur linkedin

La Mission Démarches Alimentaires de Territoire a mené en 2022 un travail sur les légumeries en Nouvelle-Aquitaine. La visite de la légumerie de l’Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) Pessac Magellan s’inscrit dans ce cadre, et a permis aux participants d’approfondir concrètement le sujet. 

Une quarantaine de participants s’est réunie en novembre à Pessac pour visiter la légumerie de l’ESAT Pessac Magellan. Adressée aux porteurs de projets de légumerie, cette journée a permis dans un premier temps de plonger concrètement dans l’opérationnel. A quoi ressemble une légumerie ? Comment fonctionne-t-elle ? Quels sont les repères technico-économiques et les questions à se poser pour assurer les performances économique, sociétale, sociale et environnementale ? Enfin, la journée a permis de prendre du recul par rapport à cet outil. Ainsi, nous nous sommes interrogés sur son potentiel de contribution à la relocalisation des approvisionnements en fruits et légumes. 


Voici un lien de téléchargement
podcast-300x300

Découverte d’une légumerie

La journée a débuté par une visite de la légumerie et de l’ESAT par la gérante Isabelle Barde avec un premier groupe. Le deuxième groupe assistait à la présentation de l’étude sur les légumeries en France menée par le bureau d’études ECOZEPT.

Retrouvez ici le support de présentation de Camille Lacour, d’ECOZEPT

 

Se poser les bonnes questions pour garantir les performances de la légumerie

Les participants ont réfléchi lors d’un atelier aux solutions pour que la légumerie de l’ESAT retrouve la voie de la rentabilité. Isabelle Barde a pu réagir à chacune des propositions des groupes. Pour le déjeuner, les participants ont dégusté le repas cuisiné par les salariés de l’ESAT, dont les légumes étaient issus de la légumerie.

Les participants à la visite sur site réfléchissent aux solutions pour répondre aux problématiques de la légumerie.

La légumerie, un levier pour pour relocaliser les approvisionnements en fruits et légumes sur le territoire néo-aquitain ?

La Stratégie de Résilience Agricole et Alimentaire (SRAA) de Bordeaux Métropole

L’après-midi a permis d’apporter une prise de hauteur. Elle s’est ouverte avecl’Etat et la Région, qui ont souhaité que PQN-A travaille sur les légumeries. Patrick Papadato, vice-président de Bordeaux Métropole délégué à la Stratégie nature, la Biodiversité et la Résilience alimentaire a pris la suite. Il a présenté la Stratégie de Résilience Agricole et Alimentaire de Bordeaux Métropole, qui a été votée depuis. Astrid Joubert, chargée de mission gouvernance alimentaire à Bordeaux Métropole a prolongé le propos sur les légumeries. En effet, la métropole va mener une étude des besoins en transformation de légumes sur son territoire. Astrid Joubert a bien souligné l’importance de prendre en compte l’existant avant de mener une étude de faisabilité.

DAT L123-3

Comment penser des légumeries au service de l’approvisionnement local d’un territoire ? Quel rôle pour la restauration collective publique ?

Enfin, l’après-midi s’est conclue par une table-ronde sur le potentiel des légumeries pour un approvisionnement local. Le rôle particulier de la restauration collective publique a notamment été interrogé.

Les intervenantes étaient :

  • Isabelle Barde, gérante de la légumerie de Magellan
  • Magali Colombet, responsable filière chez INTERBIO
  • Camille Lacour, consultante chez ECOZEPT
  • Astrid Joubert, chargée de mission gouvernance alimentaire à Bordeaux Métropole
  • Patrick Papadato, vice-président de Bordeaux Métropole délégué à la Stratégie nature, la Biodiversité et la Résilience alimentaire
DAT L123-4

Bilan…

Les participants ont été ravis de pouvoir approcher de manière concrète “l’objet légumerie”. Gérants de légumerie, porteurs de projets publics et privés, chambres consulaires, associations… Une diversité d’acteurs était au rendez-vous, ce qui a ainsi permis une grande qualité dans les échanges. Qu’elles et ils en soient remerciés ! Isabelle Barde, la gérante de la légumerie visitée a aussi vu une valeur ajoutée dans cette journée. Elle en repart en effet avec la conviction de devoir se rapprocher du monde “politique et des collectivités”. L’achat public responsable, tiré par la loi EGalim, est une opportunité certes. Encore faut-il parvenir à parler le même langage et bien s’aligner pour que la coopération se réalise et se pérennise.

 

… et suite !

PQN-A a poursuivi le travail sur les légumeries avec une seconde visite sur site en février 2023. Il s’est agit cette fois ci dans les interventions et ateliers, de creuser le sujet de la logistique des légumeries. 

En lien avec

Découvrez nos dernières analyses

Rue de centre ville
Vous souhaitez en savoir plus ?
Contactez-nous
Vous souhaitez contribuer ?
Proposez une ressource